Comment appliquer la responsabilité de l'administration de la santé?

responsabilidad patrimonial de la administracion 11

Une chute dans la rue en raison de leur mauvais état, une intervention médicale qui provoque une altération physique du patient, une procédure judiciaire déraisonnablement longues ... sont tous les cas où le fonctionnement normal ou anormal d'un service public provoque des dommages à une personne. Eh bien, Que peut-on faire dans ces cas?, ¿Puede exigirse a la Administración la compensación del daño infligido?

Il en est ainsi expressément prévu dans notre Constitution, article 106.2, et la loi 30/1992, le régime juridique des administrations publiques et la procédure administrative commune (ci-après LRJ-PAC), effet que 02 Octobre 2016, la date qui sera remplacée par les lois 39/2015 et 40/2015.

Pour l'Administration est responsable des dommages causés à une personne devraient être les exigences suivantes:

1) illégalité le préjudice subi.

2) lien de causalité entre le comportement de l'Administration et le dommage produit.

3) Cela dit daño mer espèces, évaluables économiquement, et suffisamment individualisé.

Analizaremos dichos elementos comentando la Sentence 463/2016, de 06 Juillet 2016, la Haute Cour de Galicia.

Les faits étaient les suivants:

Au mois d'Août 2011, D. Evaristo, de 35 ans, il est tombé sur son genou droit qui a provoqué une rupture complète du ligament croisé antérieur, ainsi que d'autres blessures. Le jour 05 Octobre 2011 il a été pratiqué une intervention médicale et la chirurgie pour reconstruire le ligament, mais D. Evaristo a montré une douleur intense immédiatement après l'opération sur sa jambe droite. Il est donné une décharge médicale du 23 Novembre 2011, mais le 31 Janvier 2012 reenters l'occasion de souffrir une douleur dans la jambe. La douleur ne se calmait pas jusqu'à ce que 22 Mai 2012, après l'implantation d'un neurostimulateur générateur. La 7 Septembre 2012 INSS dit D. Evaristo en incapacité permanente absolue par syndrome douloureux régional complexe. En conséquence de ce syndrome, D. Evaristo erre avec deux béquilles, ne tolère pas les courants d'air ou le contact avec l'eau, de sorte que vous avez de la difficulté de toilettage, demeurent des espaces climatisés ouverts et locaux, et ne peut pas conduire.

Evaristo présenté revendication de responsabilité la 11 Février 2013 contre Sergas et recours administratif contre le rejet implicite de cette demande par le silence administratif.

Cour El-administratif n ° 1 de la Saint-Jacques-de-Compostelle a partiellement accueilli le recours administratif, déclarant en faveur de D. Evaristo compensation 150.000 €.

Contre cette décision ont été faites appels Xunta de Galicia, Zurich Insurance Company (assurer la responsabilité de l'Administration) y D. Evaristo. Nous analysons les raisons pour lesquelles les recours introduits par les représentations du gouvernement régional et la compagnie d'assurance Zurich, pues se refieren precisamente a todas las vicisitudes que podrían determinar la inexistencia de responsabilidad administrativa:

Première, Ils se réfèrent à la possible délai de prescription pour exiger la responsabilité à l'administration, dans la mesure où D. Evaristo a déposé la demande de dommages-intérêts contre la 11 Février 2013, plus d'un an ayant passé depuis la 23 Novembre 2011, date de sortie, et donc prescrit le droit conformément à l'article 142.5 LRJ-PAC.

La Haute Cour de Justice, cependant, rappelle que, conformément aux dispositions du même article,, "En cas de dommage, nature physique ou psychologique, les gens commencent à l'intérieur calculé à partir de la guérison ou la détermination de l'étendue des conséquences " et, nomination de jurisprudence constante (De SSSS 12 Novembre 2007, 22 Février 2012, 2 Avril 2013, 4 Mai 2015 et 7 Février 2013), rejeté ce moyen indiquant que stabiliser le dommage est survenu 7 Mars 2014, date à laquelle commencer à compter le délai de prescription, quand présenté la demande de responsabilité avait même pas atteint le jour de début de prise en compte, lorsque le 11 Février 2013 la blessure était encore dans un état de l'évolution.

Deuxième, Ils soutiennent qu'il y relación causal une intervention chirurgicale réalisée entre le jour 05 Octobre 2011 et le résultat néfaste (syndrome douloureux régional complexe). Pour soutenir cette raison, les appelants soulignent l'existence de contradictions dans les rapports signés par les experts fournis par D. Evaristo, et ils essaient d'obtenir les juges traitent les conclusions des experts fournis par eux.

La Haute Cour de Justice, considérant que l'un de ces experts avaient participé à une intervention chirurgicale 05 Octobre 2011 et que, donc, Vous pourriez être dans l'intérêt d'établir l'absence d'un lien de causalité, décide d'assister à une opinion impartiale du chef de neurophysiologie clinique Titular, déclarant que "Le Garrot a été la cause de la neuropathie, nerf causant nerf sciatique blessures ", démontrant ainsi l'existence d'un lien de causalité entre le dommage et la conduite de l'Administration.

Troisièmement, Ils font valoir que les dommages ne sont pas antijuridical (à savoir, qu'il n'y avait aucune raison pour que D. Evaristo avait aucune obligation légale de supporter le dommage), parce que, seulement être considérée comme illégale des blessures de la santé a eu lieu au cours d'une violation de la lex artis ad hoc (STS 9 Octobre 2012) et dans ce cas cette infraction n'a pas été prouvée, alors il faut en conclure que le dommage ne soit pas illégale.

encontre, rappelle la Cour supérieure, en vertu du principe de disponibilité et de facilité de probation (article 217.7 LEC) et doctrine du préjudice disproportionné, correspond à l'émission d'administration que l'utilisation de Garrot réglé avec les protocoles établis et était dans les normes de sécurité habituelles, démonstration qui n'a pas fait l'Sargas et, donc, détermine que le dommage subi par D. Evaristo est considérée comme illégale.

Par ailleurs, D. Evaristo utilise tiré du défaut de motivation en ce qui concerne les raisons pour lesquelles la Cour déclare la compensation du contentieux administratif en votre faveur 150.000 €, et demandant que cette indemnité est portée à 600.000 €.

La Haute Cour de Justice, d'accord sur la première observation, y aplicando con carácter orientativo los baremos de valoración del seguro de uso y circulación de vehículos de motor a los diferentes conceptos (jours d'invalidité, jours de congé impeditive, invalidité permanente, suites et absence de consentement éclairé), soulève compensation 300.000 €. Il est donc confirmé la nature évaluables et individualisée du préjudice subi. L'authenticité, dommages évaluables et individualisé n'a pas été discuté dans cette procédure, parce que ces extrémités ont été accrédités par la partie du rapport d'experts et d'autres rapports médicaux produits pendant le traitement médical D propre. Evaristo. Pourtant, il faut dire que le caractère réel a été testé avec l'agrément de la douleur CRPS; évaluabilité, avec la possibilité de réaliser des dommages-intérêts monétairement indirects et profits perdus; et le caractère individualisé, avec celle résultant d'une action spécifique.

Enfin et récapituler, il faut se rappeler que dans tous les cas de dommages subis lors de l'exploitation d'un service public ou -normale anormale- debe comprobarse la antijuridicidad del daño, le conexión causal entre el mismo y el funcionamiento de dicho servicio, et carácter efectivo, dommages évaluables et individualisé. Et, aussi, Une attention particulière devrait être accordée à la période de prescription (un année) et le jour où le calcul de la période devrait commencer.

Consultez votre cas maintenant

Laisser un commentaire

Langue


Définir comme langue par défaut
Modifier la traduction


Abonnez-vous pour recevoir un fichier PDF livre


Juste pour vous inscrire recevoir par e-mail le lien pour télécharger le livre "Comment changer d'avocat" sous forme numérique.
Inscrivez-vous ici

Sígueme en Twitter




M'abonner

* Ce champs est obligatoire