L'exceptio non adimpleti contractus rite dans le régime de taux de change par Rafael Juan Juan Sanjosé

derecho cambiario

L'exceptio non adimpleti contractus rite a la fonction de la plainte, par l'une des parties impliquées dans la transaction juridique sous-jacent, l'inexécution par le créancier à échanger une quelconque des obligations en vertu du contrat de causalité ou défectueux de celui-ci de la performance.

Ce qui suit est l'œuvre de Juan Rafael Juan Sanjosé, Juge suppléant de la Cour provinciale CASTELLON:

_______________________________

L'exceptio non adimpleti contractus rite dans le système Exchange

Rafael Juan Juan Sanjosé
Le juge suppléant de la Cour provinciale de Castellón

 

Index

1.- Introducción.-

2.- Concept et configuration.-

3.- Échec aux effets de exceptio non adimpleti contractus rite.-

3.1.- Introducción.-
3.2.- Échec de l'obligation principale.-
3.3.- La gravité de la violation.-
3.4.- Types de défaillance exceptio non adimpleti contractus rite. Violation partielle contre la violation défectueux.-

4.- Elementos de la dûment rempli, et non une exception au contrat.-

4.1.- Introducción.-
4.2.- Le passivement légitimé. Une référence spéciale au transfert de crédit.-
4.3.- Le manque de bonne foi sur le troisième échange. Y mauvaise foi, fraude exception.-

5.- Effets de l'exceptio non adimpleti contractus rite comme un outil pour affaiblir l'obligation de paiement dans le régime de change.-

1.- Introducción.-

Dans le cas où l'obligation de paiement qui configure les valeurs mobilières à être violée par l'échange de débiteur, cambium et n'a pas été mis en circulation, les parties au contrat peuvent être causale, pour le bien de l'article 67 ESA, excepter les relations personnelles entre eux.

Dans cet article nous allons discuter de l'une des spécialités, que, dans l'exception générique de manque de financement, intègre des tout manquement que les parties peuvent signaler à affaiblir l'obligation de paiement est pris en compte dans la valeur du titre.

Nous croyons important de souligner cette dérogation défaillance partielle ou défectueux, comme le problème le plus important, et faire tourner les grandes dissertations doctrinales, il est à propos de la diatribe à propos de la recevabilité d'un tel siège du jugement des exceptions de change.
Notre objectif est de faire la lumière sur ce qui est réellement être comprise comme violation partielle du contrat sous-jacent, pour le différencier du plein respect lui-même, et être en mesure de distinguer les hypothèses problématiques de ceux qui ne sont pas.

Aussi, nous allons procéder pour déterminer les points qui influenceront, le champ d'application matériel, le fait que l'une des parties intégrantes de l'opération juridique de causalité avec opposent paiement de l'obligation, qui est littéralement exprimée dans la valeur du titre, AGIR, pas à cause de l'absence de contrat vierge, mais les différends spécifiques au sein de la relation juridique donnant lieu à contourner ou de transmission ultérieure du document cartular.

2.- Concept et configuration.-

La exceptio non rite adimpleti contractus tiene por función la denuncia, par l'une des parties impliquées dans la transaction juridique sous-jacent, l'inexécution par le créancier à échanger une quelconque des obligations en vertu du contrat de causalité ou défectueux de celui-ci de la performance.
Comme indiqué Alvarez Sánchez (1), le débiteur peut opposer au créancier, sauf exécution défectueuse sur la base du créancier, qui à son tour qu'il était l'auteur de la cambium non rémunéré, il n'a pas pleinement satisfait du tiroir ou du preneur de celle à laquelle il a été commis et dont le paiement avait répandu l'objet d'une plainte en matière de valeurs mobilières.

Por su parte TRAVIESAS (2) clarifie ce qui précède et renvoyé exceptio non rite adimpleti contractus como una variante de la L'exception est pas satisfait contrat que tiene por finalidad proteger a los contratantes que ven vulnerado el cumplimiento exacto de su obligación y que tiene como principal objetivo enervar el pago de la contraprestación hasta que los defectos hayan sido corregidos o la parte de la prestación no ejecutada se termine de prestar.

Le but de cette exception est, pour, les parties étant satisfaites dans leur intégralité l'examen étaient mutuellement créanciers et débiteurs, et donc qu'il semble énervé la disposition en partie à un tel manquement ou mal exécutée pas rempli, il est donc une sous-espèce de l'exception générique de manque de financement, qui comprend entre autres les plaintes allégué des manquements entreprise causalité.

Conformité sera partielle ou défectueux lorsque la performance de l'une des parties ne contient pas d'exigences qui ont fait son contenu ou la prestation, ne pas être tellement satisfait les intérêts de la contrepartie, et donc, il ne sera soulagé défaillant, ou l'obligation éteinte (3).

Comme point de départ, ne doit pas être oublié, fait valoir que Castan Tobeñas (4), obligation de traduire je reçois la nécessité inévitable pour la conformité, si le débiteur ne respecte pas, pour des raisons qui sont attribuables à lui, la loi doit s'efforcer d'une manière ou d'une autre leur efficacité, à savoir, son respect forcé ou anormale. Je l'ai dit il doit être mis en relation avec les articles 1.157,1.166 et 1.169 CC, selon laquelle il ne peut pas forcer le créancier à recevoir la partielle ou autre manière convenue que comme stipulé, selon donc remplir les obligations de la manière dont ils ont été configurés dans l'acte juridique conclu entre les parties concernées.

Cela signifie que la partie est intervenu dans le cœur de métier et n'a pas rempli ses obligations dans leur intégralité et dans les délais ne peut pas être publié avec le respect partielle simple, la contrepartie peut invoquer une telle violation à une plainte d'un autre contractant.

Maintenant, nous devons préciser que, sauf que l'échec partiel ne fonctionne pas, seul, comme un moyen d'appliquer la partie qui n'a pas été fidèles à leurs obligations, mais seulement servir à contrer la demande de respect de l'autre partie, avec l'affirmation selon laquelle le projet de la partie ou de la violation défectueux est valorisé et donc la partie de la réclamation est énerve, en principe, créancier requérant.

Comme indiqué CLEMENTE Meoro (5), l'exécution partielle du contrat ne signifie pas en soi mettre fin au contrat, mais ni qu'il exclura racine, il sera nécessaire d'évaluer l'étendue et la gravité de la violation de l'économie du contrat, il est donc pas de l'exécution partielle habilitée à régler conformément à l'article 1.124 CC, ni que, pour que cela se produise est nécessaire à l'échec total et complet.

De sorte que, Il faut distinguer clairement quand il vient à un échec partiel ou défectueux, quand nous avons un échec complet, qui, bien que simple en apparence, dans la pratique, il devient très compliqué, depuis l'évaluation de l'ampleur de l'échec peut causer bien ne pas correspondre à la pureté, vous obtenez près de lui afin qu'il soit traité comme tel aux fins des oppositions et des résolutions contractuelles (6).

3.- Échec aux effets de exceptio non adimpleti contractus rite.-

3.1.- Introducción.-

L'échec partiel ou défectueux, Il n'y a rien, mais une spécialité de panne totale, Nous comprenons donc essentiellement important de déterminer ce qui est conçu comme un échec total, dans le but de soulever une objection de défaillance d'une des deux côtés, car ce qui est pas conceptualisé comme un total, On comprendra que partiellement ou défectueux, incidence cette distinction, tant sphère contractuelle, et en termes de pouvoirs procéduraux.

Es por ello que en los siguientes subepígrafes vamos a proceder a analizar los incumplimientos que configuran la L'exception est pas satisfait contrat, Vous êtes assis afin de laisser les cas où la violation doit être considérée comme complète, afin de le distinguer des défauts partiels ou défectueux. Une fois donné cette distinction, A Difference, dans exceptio non rite adimpleti contractus lo que ha de ser considerado como incumplimiento parcial y lo que se entiende como incumplimiento defectuoso del negocio jurídico causal.

3.2.- Échec de l'obligation principale.-

Pour rupture de contrat par l'une des parties autorise la contrepartie de résoudre le contrat de causalité, pour le bien de l'article 1.124 CC, ou en d'autres termes, pour absence de motif de déroger au siège de l'échange de jugement, ne tient pas l'allégation d'infraction, mais elle doit exister dans certaines caractéristiques, de sorte qu'il sera nécessaire de distinguer, entre autre, comme est une violation des accessoires ou principales obligations, et de la gravité ou de l'autorité de celui-ci.

L'échec total ou décisionnel doivent être liés à l'obligation primaire de contrat fondamentale et ainsi FERNANDEZ Urzainqui (7), entiende que deberá estimarse como principal la prestación cuya inejecución perturba notablemente la interdependencia funcional de las prestaciones privando de causa la contraprestación y que para determinar el carácter accesorio o principal de la prestación ha de estarse no sólo a la función que cumple, abstractamente considerada, dans la structure typique du contrat, mais aussi la volonté des parties et l'objectif poursuivi par d'embaucher.

Par conséquent, toute défaillance qui n'a aucune incidence sur l'obligation principale, mais l'accessoire, no será considerado como total y por ende entrará dentro del ámbito de la exceptio non rite adimpleti contractus (8).

Malgré cette, une industrie doctrinale dont est Pinto RUIZ (9), affirme qu'il ya certains avantages, même si, en principe, ils pourraient être considérés comme des accessoires, Ils sont nécessaires, à savoir, sont la condition sine qua non pour l'établissement de l'état de droit et donc une violation de ces devrait, tout comme la majeure, Il est considéré comme un échec total ou décisionnelle.

De ce qui précède il résulte que, avant la violation d'une obligation fondamentale du contrat, frustration objet déterminé aux parties, nous sommes confrontés à un échec total, alors que si la non-conformité est limitée à certaines des obligations accessoires, il doit calibrer son importance dans l'ensemble du contrat, et l'impact que l'échec signifie que l'économie de la transaction, a fin de calificarlo como total y por ende inserto en la L'exception est pas satisfait contrat, o parcial y en consecuencia encuadrado en la exceptio non rite adimpleti contractus.

3.3.- La gravité de la violation.-

En ce qui concerne la gravité de la violation ou de l'entité, de sorte qu'il peut être intégré à une atteinte totale ou partielle, si il est vrai que la Loi ne précise pas quels sont les critères continuent, no es menos cierto que la jurisprudencia (10) ha configurado el incumplimiento total como aquél que sea verdadero, propre, sérieux, essentiel, d'une importance et d'importance pour l'économie des parties intéressées, ou d'avoir suffisamment important pour empêcher la satisfaction économique des parties.

De même aussi il affecte l'infraction doit entraîner l'échec à atteindre l'objectif prévu des partis quand ils ont fait de l'entreprise juridique, la frustration des attentes légitimes de ceux-ci, leurs aspirations, ou la fin du contrat, et l'échec de l'objectif économique du contrat, objectif poursuivi par la frustration de l'entreprise ou d'un intérêt méritoire, affecter l'objet principal du contrat, ou enfin, être d'une telle importance dans l'économie du contrat pour justifier sa décision (11).

Pour tout ce que je dis, quand une infraction puisse être considérée comme complète et distingue donc de partielle ou défectueux, Cela devrait être d'une telle gravité et de l'importance dans le cadre de la relation contractuelle entre les parties, qui rend leurs attentes sur les résultats de l'aspect piétiné. Outre que l'une de ces parties est inefficace et génère une violation de l'obligation fondamentale de se produire, prive substantiellement le créancier de ce qu'il était en droit d'attendre du contrat.

Malgré cette, quand une violation qualifier comme complète ou partielle ou défectueux, nous sommes confrontés dans la pratique, de nombreux exemples où la ligne de démarcation entre les deux chiffres est pas du tout clair, produire d'importantes difficultés dans l'établissement de l'impact d'un tel échec.

3.4.- Types de défaillance exceptio non adimpleti contractus rite. Violation partielle contre la violation défectueux.-

Respecto al incumplimiento que entraría dentro de la esfera de la exceptio non rite adimpleti contractus, Il est commode de distinguer entre ce qui est considéré comme un échec partiel et l'échec défectueux.

L'échec partiel, comprend TRAVIESAS (12), être donnée lorsque la conformité ne se fait pas en raison et il n'y a pas le droit d'imposer au créancier. Il sera également sollicitée quand il rencontre bonne chose, mais il ya des défauts ou des charges, inconnue par le créancier, pour améliorer le contrat, autorisent le défi. Et ce sera quand la prestation est pas des qualités dues. Il peut être utilisé, Dans tous ces cas,, le exceptio non rite adimpleti contractus.

En ce qui concerne l'échec défectueux, signifie la doctrine (13), qui va se produire lorsque, même initié par l'une des parties à laquelle la disposition avait été forcé, Toutefois disposition finalement fait ne correspond pas ou ne soit pas pleinement conforme à l'accord sur la transaction juridique fondamental, à savoir, mais il répond mal.

Les premiers chiffres étudiés, violation partielle, Il se traduira par des problèmes au sujet de l'organisation de la conformité afin d'être considérés comme partielle ou totale, tandis que dans le cas d'exécution défectueuse, Il aura une incidence sur l'essence même du contrat, à savoir, la satisfaction ou non les prétentions des parties, conformité et si elle diffère grandement de l'planifiée, et peut donc être assimilé au total.

Donc, à la demande d'un titre par la monnaie de créancier alors qu'il est causal, Il est avoir fait partie du contrat juridique sous-jacent, el obligado al pago podrá oponer la exceptio non rite adimpleti contractus, lorsque la contrepartie n'a pas respecté correctement avec les dispositions de l'entreprise de causalité, dans le sens où il a l'intention de livrer quelque chose qui ne soit pas des qualités de taxes dues ou qui ont le débiteur inconnu, avec laquelle nous allons entrer dans le domaine de la conformité partielle.

Aussi, l'cartular débiteur, Vous pouvez invoquer l'exception de l'exécution défectueuse lorsque le créancier a rempli ses obligations, mais a fait de mal, en ne donnant pas satisfaction, avec un tel respect, les attentes du débiteur. Todo ello con los matices expuestos respecto a la transcendencia de los incumplimientos a la hora de poder ser calificados como totales y por consiguiente dar origen a la L'exception est pas satisfait contrat.

4.- Elementos de la dûment rempli, et non une exception au contrat.-

4.1.- Introducción.-

Dans cette section, nous avons l'intention d'entrer dans l'étude des besoins et des budgets de fond qui sont nécessaires pour rendre alegable, et peut prospérer, une exception fondée sur une violation partielle ou défectueuse du contrat sous-jacent à la demande, par le créancier causalité, insérer le montant en cambium.

Alors, sauf en conformité partielle ou défectueux, comme nous l'avons, quand ce qui est réclamé est le crédit qui est intégré dans un titre, ne sera en mesure d'être reproché à la réclamation faite par le créancier à échanger à la fois est l'une des parties au contrat de causalité, en raison de l'abstraction et de l'autonomie du cambium.

Donc, al ser la exceptio non rite adimpleti una especialidad de la excepción de provisión de fondos y por tanto una excepción personal, troisième échange, seront exonérés de la possibilité qu'ils sont opposés à lui les événements découlant des relations entre les parties qui étaient la transaction juridique sous-jacent, sauf que, que l'article 67.1 ESA in fine, il est de mauvaise foi ou de négligence grave, ou la circulation de titre n'a été délivré en vertu de la réglementation des changes et a été pur transfert par l'intermédiaire de crédit.

Il est clair, et d'être pacifique, qui sera en mesure de s'opposer à de tels arguments pour réfuter, même partiellement, l'obligation de paiement découlant de cambium, ceci est le débiteur de change à son tour est causale, nous devons déterminer qui sera en mesure d'être des violations présumées défectueuses ou partielles.

4.2.- Le passivement légitimé. Une référence spéciale au transfert de crédit.-

C `est vrai que, comme nous l'avons dit, il semble clair que l'exception de défaillance partielle ou défectueux, vous ne pouvez se lever contre qui est intervenu en tant que partie à l'entreprise de causalité, le détenteur légitime du titre, et il exige maintenant le paiement de l'obligation qui est reflété dans la valeur du titre, sans préjudice de la troisième échange. Mais la définition de la figure de la troisième monnaie est pas aussi simple que cela puisse paraître à première.

Le taux de change tiers ne devrait pas être confondu avec le sens technique procédurale de «tiers», depuis le troisième échange sera propre droit certifiée, et par conséquent, il peut être impliqué dans le processus, ne pas avoir, pour, troisième statut procédural.

Comme indiqué NAVARRO BONET (14), la troisième condition de la matière échangeuse se rapporte à l'absence de relations personnelles, échange ou sont seulement extracambiarias, entre ceux qui ont droit à la droite et l'obligation documentée dans des lettres de change, le billet à ordre et le chèque.

Il est à noter que, au statut de tiers est acquise échange, le transfert de propriété doit avoir été fabriqué conformément à la loi, puisque nous autrement aboutirait à un simple transfert de crédit, par lequel, Il ne doit pas être considéré comme le cessionnaire comme troisième monnaie.

Ne pas oublier que la cession de créances ne passera pas au cessionnaire les droits certifiés incorporés dans les titres, car cela exiger que cambium du trafic est conforme aux exigences juridiques et de mettre en vigueur par voie d'endossement, transmettant ainsi les droits et obligations du cédant inhérents à l'activité de causalité, et peut opposer au cessionnaire ces controverses, par défaut ou des événements qui affectent le contrat sous-jacent.

De sorte que, en cas de transfert du crédit, Ils ne fonctionnent pas les effets caractéristiques des mouvements de taux de change, de sorte que le cessionnaire au lieu d'acquérir tous les droits résultant de la garantie visée à l'article se réfère 17 ESA, acquiert, conformément à l'article 24 de la Loi elle-même "tous les droits du cédant", de sorte que, contre l'exercice de l'action de l'échange par le cessionnaire, même acquéreur de bonne foi, échange débiteur peut opposer les exceptions a l'encontre du cédant, malgré, bien sûr, actions civiles ou pénales qui ne peuvent pas assister à l'échange qui a acquis le titre se fiant à l'impression créée par ceux qui ont dit les lettres de change.

Et si, la généralité de la doctrine scientifique, Il est entendu que la cession sans approbation de la lettre de change, Elle implique le simple transfert de crédit représenté dans ce cambium en faveur du cessionnaire, qui ne fait rien mais subrogé dans les droits et obligations du cédant, de sorte que le nouveau propriétaire peut s'opposer à la lettre les mêmes exceptions que soutiendraient contre lequel il a transféré, étant donné que les effets de l'article ne se produisent pas 20 de cette loi; et, aussi, le cessionnaire ne acquiert, contrairement à l'endossataire, une position juridique distincte et indépendante, ou de protection applicable selon cet article 20 sur l'exclusion des exemptions personnelles (15).

Le fait que les relations peuvent être l'échange ou extracambiarias, Il va produire le troisième échange peut être "complète", à savoir, totalement étranger à toute relation personnelle, à la fois dans la zone d'échange, comme dans la causalité, ou "partiellement", quand ne pas avoir une relation causale, Maintenir des relations oui mesures de change personnels.

4.3.- Le manque de bonne foi sur le troisième échange. Y mauvaise foi, fraude exception.-

Cependant, troisième échange ne pas toujours être à l'abri des exemptions personnelles, puisque l'article 67.1 LCCH établit une exception à l'hypothèse que les titres acquis sciemment au détriment du débiteur.

Cette exception, es conocida como Une fraude d'exception y se fundamenta en lo establecido en el artículo 20, en plus de l'article déjà mentionné 67.1 ESA, et ainsi le débiteur de change peut opposer au tiers acheteur, était différente de celle de l'activité du sous-jacent, toutes les exemptions personnelles que le débiteur a contre les détenteurs antérieurs.

Avec cette exception à l'exclusion du principe de l'abstraction de titres est toujours possible que le troisième acquéreur était au courant et a agi sciemment au détriment du débiteur au moment de saisir la possession du cambium, ce qui en fait logique que, dans de telles circonstances retirer la protection du titulaire acquise sur la base du titre de l'abstraction.

Pour cette exception en jeu, Le tiers doit rencontrer les vicissitudes et les motifs possibles de l'opposition au débiteur pourrait exercer contre le détenteur certifiée précédente, évitant, avec transmission, la possibilité que ces exceptions peuvent s'opposer pour le plaisir de titre de l'abstraction et de la protection aux tiers acquéreurs distribué.

De plus, le nouvel acquéreur doit agir avec l'intention de blesser le débiteur, à savoir, la transmission est effectuée dans le but de priver le débiteur de défenses possibles. Bien que l'intention de dommages doit se produire lorsque la transmission est effectuée, puisque dans le cas où à ce moment la possibilité d'exceptions contre la propagation ou non il ya une telle intention de préjugés, il ne savait pas, mais après deviniese, Il est pas opposable.

Comme le dit Soto Vazquez (16), GARCIA citant LUENGO, savoir que ce taux est de l'état subjectif de mauvaise foi ou la malveillance assez pour la communicabilité des exemptions personnelles, mais on peut estimer que, même si une telle connaissance est un budget nécessaire ne suffit pas, car il est également nécessaire que le titulaire a acquis le cambium pour leur propre profit ou au profit du cédant, ou d'un accord entre frauduleuse.

Aussi, troisième échange, Ni est soulagé quand ils peuvent être excepcionado encore ont agi de mauvaise foi, puesto que en este caso podría oponerse la Une fraude d'exception, Il l'a fait tortueusement, car il savait ou aurait dû connaître le vice affectant le titre de la valeur transmise, siendo en este caso oponible la exceptio mala fidei.

Jurisprudence (17) la ha definido como una excepción “válvula”, dont le but est de briser l'apparence de diaphragme et permettre l'utilisation des exceptions de validité juridique de l'entreprise.

Dans ce sens,, aussi la doctrine d'accord exécutoire de cette exception et donc ARES ou la paix NAVARRO BONET (18), notamment, comprendre que bien que des exceptions extracambiarias, en principe, Ils ne sont opposables aux tiers où il a agi de mauvaise foi, Cela ne fait pas obstacle à ce que ces effets peuvent être étendus à ces partis qui ont agi avec négligence grave, y para ello se acogen entre otros a los artículos 12 et 19.2 ESA, permettant ainsi, soit par intention ou de négligence grave, certificat de transfert la relation de prospérer et de causalité, laissant seulement l'abri de ces types d'exceptions que titulaire légitime qui a agi de bonne foi ou de négligence ordinaire.

Pour tout ce que je dis, si le débiteur entendu que le titulaire du cambium a agi de mauvaise foi ou de négligence grave, deberá oponer la exceptio doli o la mala fidei, à l'exception que le personnel comprennent alegable, puisque seulement dans le cas où il est estimé l'existence de fraude ou de négligence grave, il doit évaluer si, effectivement, il ya eu une violation du contrat sous-jacent, ce qui ne se produirait pas si seulement limitée à des exemptions personnelles avancer, sans la présomption de légitimité de la possession qui est régie par l'article détruite 19 ESA (19).

5.- Effets de l'exceptio non adimpleti contractus rite comme un outil pour affaiblir l'obligation de paiement dans le régime de change.-

À ce stade, quand certifiée réclamations des créanciers du cambium et le débiteur est dans l'un des cas étudiés que peuvent demander les relations personnelles entre les deux (20), l'entreprise de causalité vient à la vie contre le droit certifiée, et donc, devrait être examiné dans ses différends de plénitude qui ont surgi entre les parties résulter des activités de base, être de pertinence pour cette fois objectif l'entité de la réclamation est faite, que la nature de la violation de cette plainte.

Comme nous l'avons vu, si par défaut totales, le problème, deux effets procéduraux, et pratique, Il est plus faible, depuis pour résoudre l'existence d'un échec total, ne devraient vérifier l'absence de cause dans les titres dont la collecte est nécessaire, et cela va provoquer le demandeur, lorsqu'elle exerce son droit et d'affaiblir les effets d'une exception possible, seulement prouver qu'il a respecté les exigences, devoirs et obligations qu'ils ont entrepris quand il a fait le contrat avec le défendeur maintenant.

Cependant, si par défaut pas Total, la question est beaucoup moins simple, puisque, dans ce cas, et afin de se prononcer sur la plainte de la violation, il devrait entrer profondément dans l'entreprise sous-jacente, et il est donc essentiel d'analyser chacun des questions, à la fois principale, comme accessoire entourant le contrat qui fait l'objet d'un débat.

Cela conduit à une étude approfondie de la question, où, dans les contrats qui peuvent être très complexes, soit dans le domaine juridique, soit dans le domaine de l'exécution de la même, nous pouvons répondre à la nécessité d'une présentation exhaustive de la preuve et le projet, afin de déterminer si il ya en effet un manque de respect intégral, qui porte le blâme pour l'échec et, finalement,, comme tel défaut de porter atteinte aux obligations que les parties avaient contractées.

Ne pas oublier que cette surprotection de fond a été accordée, de l'Antiquité à des titres, Ici, ils ont aucun effet pratique, depuis de nous trouver une question qui doit préciser entre les parties au contrat de causalité, et pour le bien de l'article 67.1 ESA, ces problèmes personnels sont répertoriés comme exceptions extracambiarias, et donc les principes régissant le cambium, Ils sont compensés par la relation très primitive du contractant.
A este respecto MOXICA ROMÁN (21) puntualiza que algunos autores identifican las excepciones personales con las causales, mais en fait, le terme utilisé à l'article 67 ESA, "Les relations personnelles", Il est plus large que les «relations de causalité", comprendre non seulement ce qui a aidé provoquer l'émission du cambium, mais aussi toute autre relation existante entre les parties, même en dehors du cambium.

À ce stade, il est important de mentionner certains secteurs doctrinale comprend qu'il est pas toujours possible, par défaut lorsque partielles, servirse de la exceptio non rite adimpleti contractus y así ORTI VALLEJO (22) manifiesta que sólo estaría legitimado, l'acheteur, d'opposer l'exception, quand ce qu'il est poursuivi par ne pas payer, Il était obliger le vendeur à améliorer la conformité, à ce qui serait nécessaire pour précédemment communiqué au vendeur pourquoi leur comportement et ne devrait pas être contestée devant les tribunaux de l'appliquer dans le processus.

Cependant, alegable nous comprenons parfaitement cette exception si le degré de respect par le demandeur est pas celui qui a été convenu dans le cœur de métier et donc le défendeur peut faire valoir à énerver, même partiellement, son obligation de paiement, à condition qu'ils aient respecté les exigences de bonne foi par les deux parties.
Aussi, nous croyons qu'il n'y a pas de doute que l'exception d'exécution défectueuse est entièrement logé dans le contexte de l'article 67.1 ESA, et donc au sein de ces relations entre les parties au contrat de causalité. Cependant, ce qui est pas pacifique est si vous pouvez être réclamé dans toutes procédures instituées par l'échange de créancier.

À ce stade, il faut distinguer l'action d'échange, de extracambiaria d'action, le premier étant que fonction de la valeur autonome inséré dans le titre (23), tandis que le second se réfère à l'acte juridique sous-jacent.

L'exception que nous étudions, comme nous l'avons noté, entrera dans les actions de extracambiarias, Parce que vous ne pouvez pas résister, et il est paisible, aux allégations formulées par une tierce personne légalement de bonne foi qui cherche la récupération du cambium, mais seulement dans la partie qui était, ensemble avec la partie défenderesse, l'entreprise de causalité.

Al respecto ESTEBAN MONASTERIO (24) hace una importante reflexión y así manifiesta que el carácter bifronte del crédito (causalité et l'échange), avec différents traitements de fond et de procédure, trouve son écart au point et le temps dans lequel il ya identité des parties, évitant ainsi un abus de droit. Piénsese, par exemple, le débiteur causalité, en essayant de profiter de leur statut de change créancier d'intenter une action légale sans faire le financement, ou avoir respecté partiellement ou mal l'entreprise causalité. Mérite toute notre attention la réponse à la question de savoir si, dans ce cas, il opposer le débiteur, sauf échange exécution défectueuse du financement, en sa qualité de créancier de causalité.

Pour cela, nous devons donner une réponse affirmative, parce que, comme nous l'avons dit, causalité, si elles sont les mêmes parties qui sont intervenues dans l'entreprise sous-jacente, surpasse le droit certifiée, évitant, abus de droit selon, une simple question de justice matérielle, protégé par l'article 7 CC.

De sorte que, si l'action est intentée extracambiaria, elle peut soulever l'exception, mais cela est l'endroit où il n'y a pas d'accord, distinguer si elle est une créance à titre de jugement déclaratoire, ou si la place il ya une demande pour l'échange d'essai, avec des spécialités que la LEC prévoit qu'il.

Dans le cas où la demande est faite par le jugement déclaratif rapport à la quantité, il semble y avoir aucune objection à admettre, compte tenu de la connaissance de celui-ci complète, la possibilité d'exclure un défaut partiel. Le problème se pose lorsque l'exercice de l'action a été réalisée par l'intermédiaire du procès d'échange, et ceci est où les auteurs sont divisés à l'appui ou non la possibilité d'exclure la conformité partielle ou défectueux (25), en ce sens que, selon la façon dont il a examiné sa nature et sa configuration juridique, tiendront ou non des exceptions à ce projet.

Juan Juan Rafael Sanjose

Le juge suppléant de la Cour provinciale de Castellón.

__________________________________________

Notas:

(1) Alvarez Sánchez, J.I., MEDINA et COLUNGA, C., "Le" exceptio non adimpleti contractus rite "dans le jugement change de direction", en AA.VV., Décisions TSJ d'autres tribunaux et AP et vol. En (Commentaires), Aranzadi, S.A., Pampelune 1999, pp. 143-157.

(2) TRAVIESAS, M., «Obligations réciproques», Droit privé, 1929, p. 336.

(3) Beltran de Heredia et ONÍS, P., La violation des obligations, Et. Droite éditeurs Reunidas, Madrid, 1990, p. 58. Dans la même veine voir STS 3 Mars 1979 (ROJ: STS 82/1979) cuando expone que cumplir una obligación significa satisfacer el interés del acreedor de una manera exacta, íntegra y puntual.

(4) CASTÁN TOBEÑAS, J., Derecho Civil Español, Común y Foral, 7ª ed., vol. III, Et. Instituto Editorial Reus, Madrid, 1950, p. 117.

(5) CLEMENTE MEORO, M.E., La facultad de resolver los contratos por incumplimiento, Et. Tirer Lo Blanch, Valence, 1998, pp. 288-290.

(6) Esta dificultad se acentúa por el hecho de que la distinción entre ambas figuras no está determinada legalmente, como así lo pone de relieve BIANCA, C.M., “Conformity of goods and third party claims », en BIANCA, C.M. Y BONELL, M.J., Commentary on the International Sales Law. La 1980 Vienna Sales Convention, Et. Giuffré, Milán 1987, p. 270 et suiv., cuando manifiesta que la Convención de Viena sobre la Compraventa Internacional de Mercaderías no define qué ha de entenderse por incumplimiento, pero de la normativa en él contenida se deduce que incluye tanto la falta de cumplimiento, como el retraso en el cumplimiento, el cumplimiento parcial y el cumplimiento defectuoso.

(7) FERNÁNDEZ URZAINQUI, F.J., “El incumplimiento resolutorio de los contratos bilaterales”, Aranzadi Civil, 1997, No.. 1, pp. 51-86

(8) À. entre otros ÁLVAREZ VIGARAY, R., La resolución de los contratos bilaterales por incumplimiento, Et. Wives, Grenade 1986, p. 144.

(9) PINTÓ RUIZ, J.J., “La condición resolutoria tácita”, en Apéndice a MOSCO, L., La resolución de los contratos bilaterales por incumplimiento, trad. esp., Et. Dux, Barcelona 1962, p. 364

(10) À. entre otras SSTS de 19 Juin 1995 (ROJ: STS 3557/1995), de 10 Décembre 1996 (ROJ: STS 7062/1996), de 23 Janvier 1996 (ROJ: STS 7964/1996), de 3 Septembre 1992 (ROJ: STS 19567/1992),...

(11) CLEMENTE MEORO, M.E., La facultad de resolver…, sur. cit., p. 252-254.

(12)TRAVIESAS, M., “Obligaciones… op. cit., p. 337

(13) Entre todos MARTÍNEZ CALCERRADA, L., “Cumplimiento defectuoso de la prestación”, Revista Crítica de Derecho Inmobiliario, julio-agosto 1976, pp. 1.335 ff.

(14) BONET NAVARRO J., Devise débiteur judiciaire et l'opposition. Doctrine, la jurisprudence et les formes, Et. La loi, Madrid 2004, p. 469.

(15) À. STS Sala 1ª, nombre 341/2011, de 6 Juin 2011, haut-parleur: Rafael Gimeno-Bayón Cobos (ROJ: STS 3398/2011).

(16) SOTO VÁZQUEZ, R., Manuel opposition de change, Et. Wives, Grenade 1992, p. 497.

(17) À. SAP de Baleares de 1 Septembre 2003 (ROJ: SAP IB 1751/2003).

(18) BONET NAVARRO J., Juicio cambiario y oposición…, sur. cit., p. 474.

(19) Article 19 LCCH "Le titulaire de la lettre de change sera considéré comme titulaire légitime de celui-ci lors de la justification de leur droit par une suite ininterrompue d'endossements, même si le dernier endossement est vide. A cet effet,, les mentions croisées sont réputées non écrites. Quand un endossement en blanc est suivi d'un autre endossement, le signataire de ce moyen qui a acquis le projet de loi par l'endossement en blanc.
Quand une personne est privée d'une lettre de change, pour une raison quelconque, el nuevo tenedor que justifique su derecho en la forma indicada en el párrafo precedente, no estará obligado a devolver la letra si la adquirió de buena fe.”

(20) Que el acreedor haya sido parte en el negocio jurídico causal, que haya obrado con mala fe o que lo haya hecho con culpa grave.

(21) ROUMAIN Moxico, J., Exchange et loi sur le chèque - Analyse de doctrine et la jurisprudence, 6ª ed., Et. Aranzadi, S.A., Faible cizur (Navarre) 2002, p. 566.

(22) ORTI VALLEJO, A., Los defectos de la cosa en la compraventa civil y mercantil, Et. Wives, Grenade 2002, p. 198.

(23) SOTO VÁZQUEZ, R., Manual de Oposición…, sur. cit., p. 23, define la acción cambiaria como la encaminada a hacer efectivas las obligaciones contraídas como consecuencia d la suscripción, en cualquier concepto, de un título de esa naturaleza, gozando ésta de indudables privilegios.

(24) ESTEBAN MONASTERIO, I., “Alcance de la excepción de incumplimiento del negocio causal en el juicio cambiario”, Actualidad Civil, 2012, No.. 3, tome 1, p. 269.

(25) À. en sentido de admitir la exceptio non rite adimpleti contractus en sede de juicio cambiario, notamment, a PEITEADO MARISCAL, P., “La exceptio non rite adimpleti contractus en la oposición al juicio cambiario (Comentario a la Sentencia 518/2003, de 24 Novembre, de la Audiencia Provincial de Santa Cruz de Tenerife)", Revista de Derecho Bancario y Bursátil, 2004, No.. 95, pp. 235-243; BONET NAVARRO J., Juicio cambiario y oposición…, sur. cit., pp. 13-45; y PAUMARD COLLADO, F., “Sobre la oponibilidad o no de la exceptio non rite adimpleti contractus en el juicio ejecutivo cambiario”, Cuadernos de Derecho Judicial, CGPJ, 1993, pp. 351-353.

À. como autores representativos de la postura contraria a la admisibilidad de la exceptio non rite adimpleti contractus a SERRANO MASIP, M., El juicio ejecutivo cambiario, Et. Cedecs, Barcelona 1997, pp. 340-341; LÓPEZ LÓPEZ, E., “La falta de provisión de fondos como excepción causal en el juicio ejecutivo (la letra de favor)", Actualidad Civil, 1993, No.. 28, p. 467; y ÁLVAREZ SÁNCHEZ, J.I., MEDINA et COLUNGA, C., “La “exceptio non …, sur. cit., pp. 143-157.

 

________________________________________

Consultez votre cas maintenant

Laisser un commentaire

Langue


Définir comme langue par défaut
Modifier la traduction


Abonnez-vous pour recevoir un fichier PDF livre


Juste pour vous inscrire recevoir par e-mail le lien pour télécharger le livre "Comment changer d'avocat" sous forme numérique.
Inscrivez-vous ici

Sígueme en Twitter




M'abonner

* Ce champs est obligatoire