CAM nullité d'actions à droit de vote par la Cour de Valence

cuotas participativas cam

 

La Cour provinciale de Valence a une nouvelle fois confirmé la nullité d'un contrat de souscription d'actions dans le CAM, dans la phrase 18 Septembre 2015.

Les clients avaient acquis en Juillet 2008, cuotas participativas de la CAM un montant de 3.206 d'euros. Le directeur de la succursale, Il leur a conseillé d'acheter un « produit spécial pour les clients » y éstos creyeron que se trataba de un terme fixe.

Le Tribunal de première instance n ° 4 torrent, dictó sentencia estimando la demanda y condenando solidariamente a la Fundación CAM y al Banco de Sabadell al reintegro del principal, intérêts juridiques et de payer les frais.

Ambas entidades interpusieron recurso de apelación ante la Audiencia Provincial.

Las dos cuestiones principales que se plantean son la existencia del vicio del consentimiento y la concerniente a qué entidad debe asumir las consecuencias jurídicas de la nulidad del contrato.

L'absence de consentement

Le cuotas participativas de la CAM son un producto de inversión, complexe, ne pas accorder des droits politiques, y que por la fecha de adquisición (3 Juillet 2008) ont été soumis à la directive MIF et de faire le test approprié.

La Sala considera que la entidad financiera no cumplió con los deberes de información que les imponía la Ley del Mercado de Valores (art. 79 à) ni RD 217/2008 (Art.64).

Pour des raisons, l'obligation pour le test-fondé ou la pertinence n'a pas été atteint. Dans ce cas,, nos encontraríamos ante una situación de conseils financiers (Il est la banque qui offre le produit, par recommandation personnalisée), y el banco no podría recomendarlo sin haber realizado previamente el test de idoneidad (art. 76 à 6 LMV).

La Fondation CAM a allégué l'existence de prejudicialidad criminelle, parce qu'il ya une enquête de la Haute Cour. La Cour a rejeté ce moyen, se référant à son Auto 1 Décembre 2014.

Sued

Banco de Sabadell a affirmé qu'il n'a pas le droit de manière passive, porque no era titular de las cuotas participativas de la CAM, parce que, selon une, nunca fueron transmitidas al Banco CAM ni por tanto, Banco Sabadell. Aussi, Banco Sabadell a informé la CNMV qu'il n'a pas subrogé dans les droits de vote.

La Sala desestima el motivo, y considera que el Banco de Sabadell está legitimado pasivamente para responder en su caso, des actions votantes CAM. El patrimonio financiero de la CAM se traspasó al Banco CAM y éste había asumido el compromiso irrevocable de hacerse cargo de las obligaciones de reembolso que pudiesen derivarse de las parts de vote (Écrit que la ségrégation 21 Juin 2011).

Le contrat de promesse de vente d'actions de Banco CAM 7 Décembre 2011, firmado entre el FROB y el FGD como vendedores y el Banco de Sabadell como comprador, ni FROB ni le vendeur déclinent toute responsabilité ou garantie en ce qui concerne la Banque CAM.

Una interpretación acorde con los actos coetáneos y posteriores a la firma, como es la obligación que asumió el FROB de recabar instrucciones del Banco de Sabadell hasta proceder a la amortización de las cuotas participativas CAM y el ofrecimiento por el Sabadell del canje de las cuotas a algunos clientes, permite llegar a la siguiente conclusión:

La Fondation est pas passivement légitimé, et a quien corresponde responder por las cuotas participativas CAM es al Banco Sabadell, que la Banque de CAM est déterminé à prendre soin d'eux et de cette obligation, dans le cadre de son activité financière, Banco Sabadell a été transmis. Et la communication de Banco Sabadell à la CNMV qui en ne votant actions est devenu CAM a unilatérale, et donc pas pertinente à cet effet.

Banco Sabadell, allègue expiration de l'action. La sala desestima el motivo, la distinction entre le contrat et sa consommation: Se trata de contratos de tracto sucesivo, non consommée jusqu'à la date limite pour laquelle ils ont été conclus.

La Sala añade que no se produce una convalidación del contrato por haber cobrado los dividendos, Il n'y a de propres actions.

En fin de compte, se absuelve a la Fundación de responsabilidad y se condena al Banco Sabadell a reintegrar a los actores los 3.206 euros investis en actions à droit de vote CAM, avec les intérêts légaux de votre abonnement, déduisant ces rendements juridiques obtenus à leurs intérêts.

Consultez votre cas maintenant

Laisser un commentaire

Langue


Définir comme langue par défaut
Modifier la traduction


Abonnez-vous pour recevoir un fichier PDF livre


Juste pour vous inscrire recevoir par e-mail le lien pour télécharger le livre "Comment changer d'avocat" sous forme numérique.
Inscrivez-vous ici

Sígueme en Twitter




M'abonner

* Ce champs est obligatoire