5 Les raisons de la perte d'un cas pour les obligations structurées

Les obligations structurées

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les billets structurés sont un produit d'investissement que parfois, a «placé» à des clients qui ne possèdent pas un profil approprié ou des informations suffisantes.

Il s'agit d'un pourcentage élevé de succès dans de telles poursuites, principalement basée sur l'annulation des erreurs d'accord de contrat provoquée par le manque d'informations. Cependant, parfois, Tribunaux, donner raison à la banque. Dans cette entrée, aller à repasar des peines, un de la Cour suprême du 2 Juillet 2012 et un de la Cour provinciale de Valence (partie 9) de 26 Mai 2014. Dans les deux, la demande des clients est rejeté pour les raisons discutées ci-dessous. Il est important connaître ces arguments par leur présence dans notre cas permet de réduire nos chances de succès, ou même conduire à une condamnation à payer les coûts.

Le cas de STS 2 Juillet 2014 concerne une plainte contre le CAM (absorbée par Banco Sabadell), d'un client en Mars 2007 acheter 1.000.000 d'euros en un obligation structurée émis par Lehman Brothers et les actifs sous-jacents dont ont été les actions de Banco Popular et Banco Santander.

Au Lehman quebra, le client perd son investissement et demande de CAM 2008. Elle est appelée la nullité pour absence de consentement à l'indemnisation des dommages et secondairement, la déclaration de résiliation pour violation de contrat et omission par négligence de l'information par la banque, avec la compensation.

Le Tribunal de Première Instance rejeté la demande étant donné que le demandeur connaissait le type de produit qui a acquis, qui a été référencé pour les valeurs sous-jacentes qui dit-il. Outre son profil était celui d'un entrepreneur chevronné, il avait tenu des postes de direction dans certaines sociétés concernant le marché mondial, D'investissement et des valeurs mobilières. À la fois, dans son portefeuille avait stock d'investissement importante prime d'acquisition contemporaine. On croyait que erreur excusable n'a pas été atteint.

Le client fait appel à la Cour provinciale qui a rejeté son appel. L'appel a été fondée sur le refus de l'action en nullité du contrat, mais la Cour indique qu'il ya suffisamment de preuves présenté ou soutenu.

De formule demandant appel à la Cour suprême, affirmant que son profil était le manque d'éducation financière de détail, et que CAM n'a pas recueilli d'informations sur le client avant l'achat ni lui conseilla des risques de l'investissement. Enfin indiquant qu'il y avait confusion sur l'émetteur du produit et la nature de la.

La Cour suprême a rejeté l'appel qu'il, était le client qui a commandé le produit, sa profil était celui d'un homme d'affaires aguerri qui a occupé des postes dans des sociétés d'investissement, qui eu d'autres investissements dans le risque du portefeuille, et que avait été informé du produit et ses risques. En outre, il a été celui qui a dit qu'il voulait le sous-jacent.

Comme pour le cas de jugement de la Cour provinciale de Valence (partie 9) de 12 Mai 2014, est un Bono structuré Autocancelable avec l'action sous-jacente BBVA et Banco Popular, commercialisés par Banco Santander. Deux dames achètent le produit en Juillet 2007 et compte tenu des pertes de la demande de la banque. La Tribunal de première instance estime la demande et déclare nul le contrat, ordonnant la restitution des avantages mutuels avec les intérêts légaux à partir du moment de l'achat.

La banque a fait appel à l'Audiencia, affirmant que:

1.- Les requérants ont été dûment informés. Brochures et des exemples graphiques ont été donnés.

2.- Le bonus est un produit facile à comprendre.

3.- Les acteurs avaient l'expérience des placements en actions et le profil n'était pas conservateur.

4.- Il n'y avait pas de conseil. Ils ont opté pour une solution de rechange qui n'a pas été offert par la banque.

5.- Notre conseil ne dispense pas le client de son obligation de diligence.

6.- Le fait qu '"aucune protestation" sur 5 ans va à l'encontre de la doctrine de l'estoppel.

Pour Public première, devrait définir s'il s'agit d'un contrat de «gestion conseillée» ou un contrat de dépôt et de gestion de titres. L'utilisation du terme «conseiller personnel» ne signifie pas qu'il y ait nécessairement les avis, mais il doit être à la réalité. Et dans ce cas étaient les candidats eux-mêmes qui ont demandé une variation sur la rive proposé. C'était un processus de négociation, plusieurs réunions avant le placement structuré autocancelable obligataire et les éléments de preuve examinés on peut le voir dans le manque d'information. La initiative de recrutement est venue des candidats. Ils ont offert des alternatives les candidats et ont reçu un document 7 pages. Il a averti des risques assumés. La pourcentage de leur portefeuille dans le produit est inférieure à 24% dans les deux cas,. Les requérants ont été informés de la perte de valeur des obligations dans les délais et n'a pas émis la moindre protestation.

En fin de compte, est considéré il n'y avait pas d'erreur dans le consentement, l'appel est accepté et la banque de rejet de la demande.

En résumé, ce sont les 5 principaux points qui peuvent faire pencher la balance en faveur de la banque:

1.- Initiative l'achat par le client, et donc, des conseils absence.

2.- Profil du client avec l'expérience de l'investissement ou des sociétés connexes qui investissent dans des titres.

3.- portefeuille client: existence d'autres investissements structurés dans des obligations, ou des produits de risque (et générale, produits complexes) et le pourcentage de l'investissement sur les actifs financiers.

4.- La richesse de l'information, scénarios et graphiques fournis par la banque.

5.- Le respect par la banque des obligations formelles (informations écrites avant, tester l'adéquation du bien de commodité terminée, bons de commande remplis, plus d'informations approprié NAV produit).

Aucun cas est blanc ou noir, mais la présence accrue de ces circonstances dans notre cas, plus il sera difficile de réussir dans une demande de obligations structurées de autocancelables.

 

Consultez votre cas maintenant

Laisser un commentaire

Langue


Defini comme langue par défaut
 Modifier la traduction


Abonnez-vous pour recevoir un fichier PDF livre


Juste pour vous inscrire recevoir par e-mail le lien pour télécharger le livre "Comment changer d'avocat" sous forme numérique.
Inscrivez-vous ici

Sígueme en Twitter



M'abonner

* Ce champs est obligatoire