La Commission européenne soutient le manque de transparence de IRPH

avocat IRPH

Cour de justice de l'Union européenne (TJUE). Gwenael Piaser. Flickr.

Le rapport de la Commission européenne soutient la nullité de IRPH pour manque de transparence

Consultez votre cas maintenant

Una vez más, Europe obtient une partie des consommateurs avec le rapport de la Commission européenne au sujet du manque de transparence en tant que référence IRPH. Nous devrons attendre la Cour de justice de l'Union européenne se prononcer définitivement sur la question.

La Commission européenne a soutenu le manque de transparence des clauses de IRPH dans les prêts hypothécaires au cours d'une décision préliminaire d'un juge de Barcelone.

Contexte de la question sur IRPH

La 19 Juillet 2001, D. M.G. Bankia S.Un a signé un contrat avec un prêt hypothécaire, dans lequel les prêts hypothécaires de référence a été utilisé par certaines caisses d'épargne espagnoles (IRPH-boîtes).

D. M.G. Il a intenté un procès devant un tribunal de district à Barcelone, demandant, une déclaration d'invalidité, entre autres,, por abusiva, ladite clause, après quoi la Cour a des doutes sur l'interprétation de la directive 93/13 en ce qui concerne:

– la clause, la transparence de celui-ci.

– Le niveau d'information à la disposition du demandeur au moment de la conclusion du contrat.

– Les conséquences juridiques possibles de déclarer abusive.

Le juge a soulevé des questions sur l'interprétation de la directive 93/13, qu'ils ont été transmis à la Commission 21 Mars 2018.

Rapport de la Commission sur IRPH

Fait important, le rapport de la Commission européenne est que la première étape dans la résolution de ce problème de IRPH en Espagne, chaque fois que l'avocat général qui régnera devant la Cour de justice de l'Union européenne (TJUE) donne certainement un jugement.

Après avoir exposé les règles au niveau européen et local en ce qui concerne la question à, La Commission européenne a répondu une par une les questions posées, de conclure en faisant valoir donc très éloigné de l'arrêt de la Cour suprême 14 Décembre 2012 qui a statué que l'IRPH n'a pas été abusive ou manque de transparence, donc il ne pouvait pas être déclarée nulle.

IRPH la valeur d'intérêt fixe des institutions financières applicables aux prêts hypothécaires accordés à plus de trois ans, y compris les commissions et quel que soit le montant des prêts vendus par chaque institution financière, qui en fin de compte il en résulte un intérêt parfois plus élevé que calculé à l'Euribor même si l'écart est inférieur.

Au sein de l'analyse effectuée par la Commission a déterminé que l'IRPH est un terme essentiel du contrat et doit donc surmonter le contrôle de la transparence, selon les termes de la Commission:

"Les tribunaux espagnols Non seulement peut, mais devrait, sous l'examen de la grossièreté des clauses contractuelles -même celles qui constituent l'objet essentiel du contrat-, examiner la transparence de ces clauses, en vertu des dispositions de l'article 5 Directive 93/13, qui reproduit la même exigence de transparence article 4, paragraphe 2, en".

Cette analyse ne doit pas être seulement sur la clarté et la compréhension de la clause, de sorte que, répondre à la question de savoir si l'omission en ce qui concerne la forme de la configuration du consommateur de référence, l'évolution de ce type dans le passé, et les développements futurs possibles, par rapport à d'autres employés sur le marché, Il peut être considéré comme un traitement injuste pour cette, a noté que:

"une pratique commerciale cohérente omettent des informations sur la façon de fixer le taux de référence, Ce qu'il a été l'évolution de ce type dans les futurs développements passés et possibles, par rapport à d'autres employés sur le marché, Il doit être considérée comme trompeuse au sens de l'article 7, paragraphe 1, de la directive 2005/29 / CE, chaque fois que faire ou peut amener les consommateurs à prendre une décision sur une transaction qui, autrement, ne se seraient pas".

IRPH est la base de calcul des intérêts sur le prêt, ce qui implique qu'il est aussi le prix du contrat raison, conformément à la déclaration de la Commission, la transparence de l'information à l'égard de cette clause est, "si cabe, plus important que vous seriez obligé pour le reste de clausulado".

La Commission européenne sur la base de la directive 93/13 Il a dit qu'il est le juge de première instance qui décide de l'application de la clause et les intérêts:

"Il est en tout cas que les tribunaux nationaux d'évaluer objectivement et à la lumière du droit national si le contrat en question peut survivre après la suppression d'une clause abusive".

La Commission dans son rapport a noté que l'IRPH peut être retiré des contrats hypothécaires à condition que la mise en évidence de tribunal compétent qui n'a pas été transparent dans leur marketing et, Il a souligné la possibilité d'éliminer l'intérêt de ces prêts.

De l'avis de la Commission et avec l'accord du juge compétent national "le praticien doit fournir aux consommateurs toutes les informations requises par le principe de transparence sur les différents indices qui existent actuellement pour l'intérêt variable, et, guidée par le principe de la bonne foi, parvenir à un accord avec le consommateur sur l'indice de compromis".

Comme il est prévu dans le rapport "de telles négociations ne devraient pas modifier le différentiel convenu initialement pour maintenir le professionnel peut récupérer grâce à un nouveau différentiel, la perte économique qui entraînerait une mise en référence le plus favorable au consommateur, avec pour conséquence la perte de dissuasion".

Mais si un accord ne peut être atteint, la juridiction nationale doit, exceptionnellement, l'intégration d'un indice de votre choix en tenant compte du marché le plus commun, qui, dans les mots de la Commission signifie que:

"Dans le cas où le contrat ne peut pas survivre après l'abolition de la clause abusive, Si la nullité du contrat dans son ensemble est préjudiciable aux intérêts des consommateurs, et s'il y a une disposition supplémentaire applicable à la législation nationale qui permettrait à la subsistance du contrat, le juge doit donner au consommateur la possibilité de déclarer leur intention de maintenir le contrat.

Puis, le juge donnera un délai raisonnable pour le professionnel et le consommateur d'accord de bonne foi sur un indice de remplacement, le respect du principe de transparence, et la restitution intégrale, le cas échéant des sommes indûment versées. A défaut d'accord dans le délai imparti, le juge peut procéder à intégrer le contrat avec un indice de votre choix, entre le marché commun".

Conclusions sur IRPH

La Commission a proposé respectueusement la Cour de répondre aux questions relatives à la transparence de la clause de IRPH dans les contrats de manière hypothécaire prenant en compte les conclusions suivantes.

  1. Le devoir de la directive transparence pointage 93/13 par rapport à un terme essentiel du contrat, telles que la définition du prêt hypothécaire à taux variable dans IRPH - Boîtes, Il génère une obligation dans le professionnel bancaire pour expliquer au consommateur avant la signature du contrat, la configuration de la référence, son évolution passée et de son évolution future possible, par rapport aux autres types d'indices utilisés.
  1. Une pratique commerciale omettent des informations sur la définition du taux de référence et son évolution, Il doit être considéré comme trompeur.
  1. Il appartient à la juridiction nationale d'appliquer une clause comme celle controverser et moyens d'existence de l'accord de prêt sans que cette clause.
  1. Si le contrat ne peut pas survivre à la suppression de la clause abusive, Si la nullité du contrat dans son ensemble est préjudiciable aux intérêts des consommateurs, et s'il y a une disposition supplémentaire applicable à la législation nationale qui permettrait à la subsistance du contrat, le juge doit donner au consommateur la possibilité de déclarer leur intention de maintenir le contrat.

Puis, le juge donnera un délai raisonnable pour le professionnel et le consommateur d'accord de bonne foi sur un indice de remplacement, le respect du principe de transparence, et la restitution intégrale, le cas échéant des sommes indûment versées.

Finalement la CJUE qui définira la question préliminaire suite aux recommandations de la Commission devrait accepter le rapport sera les tribunaux espagnols qui doit juger si la clause IRPH dans les contrats de prêt hypothécaire, il a été incorporé avec une transparence suffisante et, sinon ils doivent retirer le contrat, anulando así la doctrina del Tribunal Supremo.

Consultez votre cas maintenant

 

 

Laisser un commentaire

Langue


Defini comme langue par défaut
 Modifier la traduction


Abonnez-vous pour recevoir un fichier PDF livre


Juste pour vous inscrire recevoir par e-mail le lien pour télécharger le livre "Comment changer d'avocat" sous forme numérique.
Inscrivez-vous ici

Sígueme en Twitter



M'abonner

* Ce champs est obligatoire