Comment quantifier la rémunération d'un contrat à durée indéterminée?

indemnizacion

 

 

Les contrats permanents peuvent être résolus de façon unilatérale mais peuvent avoir droit à une indemnisation par le principe de la bonne foi

 

 Consultez votre cas maintenant

 Déterminer les dommages causés par le retrait unilatéral de l'une des parties à un contrat à durée indéterminée, Il est une question complexe.

La Chambre civile de la Cour suprême dans son arrêt du 16 Octobre 2019 (Res. n.º 544/2019) suivant la même ligne de la doctrine qui a suivi dans sa résolution n ° 672/2016, Il a rejeté les deux appels, d'une part un recours extraordinaire pour violation de procédure et autres cassation. Les deux traités au rupture de contrat à durée indéterminée et critères utilisés pour quantifier la compensation par résolution du même.

Antecedentes

Le Royal Automobile Club Valencia (RACV) la force avait un contrat avec le Royal Automobile Club de l'Espagne (COURSE). RACE a violé le contrat causant des dommages à l'RACV quantifié 334.980 euros dans le cadre de la rémunération annuelle, que, en réponse à l'une des clauses du contrat signé 23 Décembre 2003 Il doit être atteint pour une période de 20 ans. Le total était 4.019.760 d'euros. Aussi la demande touchant d'autres partenaires demandes et à la fermeture de l'un des bureaux inclus.

RACE a demandé son acquittement par la foi et l'imprudence mauvaise du demandeur. En outre, il demande reconventionnelle déposée demandant la résolution du contrat pour violation du RACV. Sinon, il a demandé que le contrat soit résolu par des circonstances changé de survenance d'impossibilité, qui a été résolu par la volonté unilatérale de la course propre avec des effets 1 Août 2011, et, finalement,, résolution à compter de la date d'une demande reconventionnelle de la.

Primera Instancia

La 24 Juin 2013 le Tribunal de première instance et l'instruction n ° 2 Valence a donné un jugement estimant la plainte déposée par le RACV. La demande reconventionnelle a été estimé en partie en décidant que le contrat avait été résolu par la volonté unilatérale de la course et le forçant à se conformer à l'obligation de payer 334.980 euros par an, plus les intérêts à ce jour 23 Décembre 2023.

Cour provinciale

La 30 Mai 2017, la sixième section de l'Audiencia Provincial de Valencia, deux appels des deux parties, dont ils ont été partiellement estimées. La Cour a conclu que « Il est déclaré le contrat entre les parties en date des effets 9 Février 2012 par RACV de retrait unilatéral le droit de regarder Percevoir, en compensation […] 4.019.760 euros, plus les intérêts ".

Cour suprême

Contre l'arrêt de la Haute Cour a été déposée le 16 Novembre 2016, appel par le RACV qui a été rejetée, et je lance un appel pour violation de la procédure à un autre appel de la RACE entité. La Chambre a décidé de revenir performances du public à admettre l'appel interjeté par RACE pour quantifier les dommages que le retrait avait eu lieu. Sur l'appel présenté par RACE ils ont soulevé deux décisions qui avaient déjà été examinées auparavant;

  • Il n'y avait pas de terme de l'accord transactionnel de contrat à durée indéterminée 23 Décembre 2003, mais il était d'une durée illimitée, et par conséquent le retrait a été admise sans motif valable.
  • Et il y avait des dommages, par laquelle il ne pouvait pas se mettre d'accord sur une autre réparation pris par la première instance, l'allongement de la validité continue jusqu'à ce que 23 Décembre 2023 puisque personne n'avait réduit le terme dans un autre. Sans une vue « La réforme du pire » pour récurrente. Les effets ont été fixés à partir Reconventionnelle.

La 30 Mai 2017, Cour provinciale de Valence a fixé le montant à recevoir par le RACV en 4.019.760 euros, plus les intérêts, appliquer les critères demandés par le demandeur:

« Procede por consiguiente fijar en la cantidad en que se fija el perjuicio sufrido por RACV, parce que le retrait unilatéral sans cause de contrepartie RACE, comme, En vertu des critères que vous sentez la partie qui demande une indemnisation, l'application de chaque année est resté jusqu'à la fi nition du contrat prévu, le canon de 2011. Ainsi,, compensation est fixée par RACE et pour RACV, dans un total de quatre millions sept cent dix-neuf mille soixante euros (4.019.760 €), montant courront l'intérêt légal de l'argent de la date de 14 Mai 2012 (date à laquelle la demande a été faite feuille de RACV 1425 tome 2), a augmenté de deux points de la date de la présente résolution, hasta su completo pago. »

Contre l'arrêt de la Cour, RACE le nouveau fait appel aux TS. Il est l'échec clair, a rejeté deux actions, J'exposant déjà dit en première instance et en réaffirmant la doctrine de la pièce.

citant STS 672/2016 que ya swe refería a la STS de 9 Octobre 1997 relatif aux questions soulevées par rapport à la desistimiento le feu vert: "Dans ces cas, les relations obligatoires à durée indéterminée créé sont valables, mais selon notre tradition juridique, doctrine scientifique et dire que le Code civil [… ].il se ensuit que vous devez admettre l'impossibilité de reputarlas perpétuelles […] de sorte que vous servodirection libération contractante de celui-ci, par évidement, produit par la résolution unilatérale, conditionné dans les paramètres de bonne foi, étant donné que les parties ne devraient pas rester indéfiniment liés ". Ese condicionante a los parámetros de la buena fe se encuentra estrechamente relacionado con la figura del avertissementque RACE aceptaba no haber realizado, un terme ou l'efficacité période de statu quo pour éviter une surprise de retrait unilatéral. Il était logique de prendre ses mesures de contrepartie pour protéger leurs intérêts en ajoutant une clause dans le contrat.

D'un côté, Il est le contrat à durée indéterminée, Assiste une partie le droit à la résolution unitateral. Mais cela ne vous dispense pas de indemniser l'autre partie des dommages à frustrées les attentes de la structure d'entreprise.

Autre, la Haute Cour ne peut mettre en valeur les demandes établies par l'Audiencia:

« […] Il est la doctrine de la Cour que la fixation du montant de l'indemnité de compensation pour la compensation de dommages matériels et moraux des dommages n'a pas accès à l'appel, elle correspond à la fonction souveraine des juridictions inférieures à l'examen des preuves, seulement soumis à un examen, erreur notable ou arbitraire, quand il y a une disparité notable ou une violation de l'ordonnance est rendue dans la détermination de la base prise pour la fixation du montant. Compte tenu de ce qui précède, le montant de l'indemnité est non susceptible d'appel, en tant que tel, il ne peut être la base juridique qui aboutit à la même. ils déclarent, inter, les arrêts de la Cour n °. 290/2010, de 11 Mai, et n °. 497/2012, de 2 Septembre ».

Donc, se debe respetar el quantum indemnizatorio fijado por la Audiencia, al no considerarse ni ilógico ni absurdo.

Conclusion

Los contratos de duración indefinida se pueden resolver unilateralmente, pues nuestro ordenamiento prohíbe la vinculación perpetua. Pero el límite de esa resolución unilateral está en el principio de buena fe. Es posible establecer pactos para la indemnización por los daños producidos. A falta de estos pactos, se podrá solicitar la indemnización por el perjuicio sufrido, en función de las expectativas creadas y valorando la existencia de mala fe.

 Consultez votre cas maintenant

 

 

Laisser un commentaire

Langue


Defini comme langue par défaut
 Modifier la traduction


Abonnez-vous pour recevoir un fichier PDF livre


Juste pour vous inscrire recevoir par e-mail le lien pour télécharger le livre "Comment changer d'avocat" sous forme numérique.
Inscrivez-vous ici

Sígueme en Twitter



M'abonner

* Ce champs est obligatoire