Comment laisser un contrat d'assurance vide de contenu?

abogado defectos contruccion

Un contrat d'assurance peut être laissé vide de contenu grâce à des clauses restrictives

 Consultez votre cas gratuitement maintenant

Cependant, Ces clauses peuvent être déclarées nulles par les tribunaux.

Dans cet article, nous voyons l'un de ces cas résolus par le La section 1 de la Cour provinciale de Cordoue dans sa décision 15 Juin 2020.

Rappel des faits

La communauté des propriétaires de La Manzana a déposé une plainte, exerçant l'action de la responsabilité des vices et vices de construction, sous la protection de arts. 17 et 19 de la loi sur la planification des bâtiments (ci-après, LIRE), devant MARIN HILINGER CONSTRUCTIONS, S.L., la construction, et ALLIANZ ASSURANCE AND REASSURANCE COMPANY, S.Un. (ci-après, ALLIANZ).

Aussi devant les architectes, D. Enrique, D. Ernesto et son assureur, ASEMS D'ASSURANCE MUTUELLE ET DE RÉASSURANCE, S.Un. (ci-après, POSTES), et l'architecte technique directeur de l'exécution des travaux, D. Ildefonso, et votre assureur, ASSURANCE ET RÉASSURANCE PREMIUM FIXE MUSSAT MUTUA (ci-après, MUSSAT).

Primera Instancia

Le n ° Tribunal de Commerce 1 Cordoba a rendu son arrêt sur 27 Septembre 2018, estimant partiellement le procès intenté par la Communauté des Propriétaires de La Manzana.

Absence appréciée de légitimation passive d'ALLIANZ et prescription de l'action intentée à l'égard de D. Ildefonso et la compagnie d'assurance MUSSAT.

Il a condamné conjointement CONSTRUCCIONES MARIN HILINGER, S.L., ré. Enrique, D. Ernesto et la compagnie d'assurance ASEMAS, pour réparer l'humidité dans les murs et les enceintes du sous-sol. Il les a également condamnés solidairement au paiement de 1174,84 € en réparation des dommages liés à la porte de garage et au pilastre d'ancrage..

Aussi, condamné CONSTRUCCIONES MARIN HILINGER, S.L., pour réparer les sentiers pédestres, l'escalier privé et à payer à la Communauté des Propriétaires de La Manzana, 20.667,12€ en compensation de la réparation effectuée sur l'escalier communautaire.

Concernant les intérêts, art appliqué. 20 LCS.

Elle a rejeté la condamnation d'ALLIANZ sur l'assurance responsabilité civile conclue avec CONSTRUCCIONES MARIN HILINGER, S.L., étant donné que, conformément aux clauses exclusives de la police d'assurance responsabilité civile, la réclamation ne relevait pas du champ d'application.

Voyons le détail des clauses du contrat d'assurance Allianz dont l'article 2 establecía:

« Art. 2. DESCRIPTION DE L'ACTIVITÉ DE LA SOCIÉTÉ ASSURÉE: Construcción principal de inmuebles »

Et à l'article 3 indiquant:

 » Art. 3. RISQUES COUVERTS PAR L'ASSUREUR À LA DEMANDE DU TITULAIRE:

A) Intérêt garanti.
A.1 L'obligation d'indemniser un tiers pour les dommages causés par l'assuré, en conséquence direct:
3. Responsabilité civile pour exploitation, comprendre en tant que tel ce à quoi l'assuré doit faire face conséquence directe du développement de son activité commerciale et en particulier:
un) La réalisation au sein des locaux commerciaux, de las actividades propias de la empresa asegurada. »

Cependant, le juge du tribunal, selon le contenu de la section B) B.1.3.b) compris que la réclamation ne relevait pas du champ d'application.

Section B) establecía:

B) « Obligaciones no aseguradas:
B.1 Ceux qui découlent des dommages:
3. Marchandises de toute nature:
b) sont l'objet direct du travail de l'assuré, bon pour ta garde, manipulation, transformación, élaboration, réparation, installation, transporte o cualquier otra manifestación de la actividad empresarial ».

Ainsi,, si les obligations découlant des dommages pour des biens de toute nature ne sont pas assurées, qui font l'objet du travail de l'assuré, el seguro se queda « vacío », tel que dénoncé par l'appelant. Vers une plus grande abondance, il s'agissait d'une limitation des droits non signée par le preneur d'assurance.

Cour provinciale

Appel de la communauté des propriétaires de La Manzana

La Comunidad de Propietarios de La Manzana interpuso recurso de apelación, alegando un motivo: infracción de los arts. 1, 3, 73 et 76 de la LCS y jurisprudencia que los interpreta, en relación con el seguro de responsabilidad civil suscrito entre ALLIANZ y CONSTRUCCIONES MARIN HILINGER, S.L.

La parte apelante consideraba que las cláusulas segunda y tercera del seguro de responsabilidad civil de ALLIANZ vaciaban de contenido el objeto de la cobertura. Además eran cláusulas limitativas de los derechos que no fueron firmadas por el tomador del seguro, y por tanto no producían ningún efecto.

Le Lounge, dans ce cas,, tuvo que resolver si nos encontrábamos ante una cláusula delimitadora o limitativa de derechos. Pour cette, a soulevé la STS 14 Septembre 2016 que establecía lo siguiente:

"(...) las primeras (délimitant des clauses) concretan el objeto del contrato y fijan los riesgos que, si elle se produit, hacen surgir en el asegurado el derecho a la prestación por constituir el objeto del seguro. (...) le cláusulas limitativas restreindre, condition ou modifier le droit de l'assuré à l'indemnisation ou la prestation garantie dans le contrat,,es,une fois l'objet du risque d'assurance est produite ».,,es,Comme la deuxième distinction,,es,clauses de limitation et de clauses préjudiciables,,es,on peut dire que,,es,tandis que dans les premières restrictions sur les droits de l'assuré sont établis en fonction de certains paramètres,,es,dans la deuxième telles restrictions ou réductions des droits de la portée assurée telle entité vidées de contenu du contrat d'assurance,,es,on peut se référer aux mêmes STS No.,,es,Avril quand il a dit que sont,,es,clauses nocives,,pt,« Ceux qui, dans la pratique l'assurance enlèverait tout son sens,,es, une fois l'objet du risque d'assurance est survenu,,es,en fonction des caractéristiques et des circonstances dans lesquelles il se produit,,es,Comme indiqué par le STS,,es,la clause de limitation fonctionne de façon à restreindre,,es,et clause d'exclusion des risques,,es,la délimitation,,pt,Il est celui qui précise quel genre d'entre eux est incorporé dans le contrat ".,,es,on peut se référer à la STS No.,,es,« D'un point de vue théorique,,es,la distinction entre les clauses de délimitation et les clauses limitant la couverture est simple,,es,de sorte que le premier se matérialisent l'objet du contrat et les risques mis en,,es,donner lieu à l'assuré le droit de bénéficier faire l'objet d'une assurance,,es,Bien que les clauses de limitation limitent,,es.

(...) Les frontières entre eux ne sont pas claires, et il existe même des hypothèses selon lesquelles les clauses qui définissent le risque de manière surprenante sont assimilées aux limitations des droits de l'assuré (SAP Córdoba 715/2013, de 25 Novembre).

(...) La STS 853/2006, de 11 Septembre, sentir une doctrine, (...) lequel provisions pour risques sont délimitant ceux qui sont destinés à définir l'objet du contrat, de sorte qu'ils se matérialisent: (i) Quels sont les risques de l'objet; (ii) dans quelle mesure; (iii) durante qué plazo; et (iv) ce domaine temporel.

(...) le clauses limitant les droits se dirigen a condicionar o modificar el derecho del asegurado y por tanto la indemnización, lorsque l'objet du risque d'assurance devait se produire. Deben cumplir los requisitos formales previstos en el art. 3 LCS, ce qui devrait être mis en évidence d'une manière particulière et doit être expressément acceptée par écrit; formalités qui sont essentiels pour assurer que l'assuré avait une connaissance exacte du risque couvert (phrases 268/2011, de 20 Avril; et 516/2009, de 15 Juillet)."

Por lo expuesto, la Sala consideró que las cláusulas destacadas por la parte demandante eran limitativas de los derechos del asegurado, porque se partía del que "el riesgo objeto del seguro se ha producido (...) pero no se llega a producir la obligación a cargo de la aseguradora (...), al tratarse precisamente de unos daños en unos bienes causados por el trabajo del asegurador en su custodia, manipulation, transformación, élaboration, réparation, installation, transporte o cualquier otra manifestación de la actividad empresarial, siendo realmente difícil de concebir cuáles serían los riesgos objetos de cobertura a tenor de la amplitud de los términos de esta cláusula limitativa de derechos.”

Al no haber cumplido con los requisitos establecidos por el art. 3 LCS, la cláusula resultó inaplicable, estimando el recurso de apelación de la Comunidad de Propietarios de La Manzana.

Appel de D. Enrique, D. Ernesto et ASEMAS

De este recurso de apelación, solo se estimó uno de los motivos alegados, quant à art. 18 LIRE.

Il estime que la Chambre, desde que aparecieron los daños en 2008 hasta que se presentó la papeleta de conciliación el 16 Septembre 2014, no se entregó ninguna reclamación frente a los arquitectos, solo se dirigió a la constructora, de sorte que, tal y como estableció el art. 18 LIRE, prescribió la acción de responsabilidad frente a D. Enrique y a D. Ernesto, así como frente a su compañía aseguradora, estimando este motivo de apelación.

D'audience:

« A savoir, dada la solidaridad inicial que consagra el artículo 17,3 de la Ley de Ordenación de la Edificación para el promotor, Si l'action est dirigée contre le promoteur, le délai de prescription n'est pas interrompu à l'égard de la autres agents de construction, mais si la réclamation est dirigée contre un agent, le terme sera interrompu de prescripción respecto del promotor. »

Révocation de la phrase de D. Enrique y a D. Ernesto et ASEMAS.

Conclusion

Le clauses limitant les droits se dirigen a condicionar o modificar el derecho del asegurado y por tanto la indemnización, lorsque l'objet du risque d'assurance devait se produire. Deben cumplir los requisitos formales previstos en el art. 3 LCS, ce qui devrait être mis en évidence d'une manière particulière et doit être expressément acceptée par écrit; formalités qui sont essentiels pour assurer que l'assuré avait une connaissance exacte du risque couvert (STS 14 Septembre 2016).

 Consultez votre cas gratuitement maintenant

Laisser un commentaire

Langue


Defini comme langue par défaut
 Modifier la traduction


Abonnez-vous pour recevoir un fichier PDF livre


Juste pour vous inscrire recevoir par e-mail le lien pour télécharger le livre "Comment changer d'avocat" sous forme numérique.
Inscrivez-vous ici

Sígueme en Twitter



M'abonner

* Ce champs est obligatoire