Invalidation confirmé d'un swap CaixaBank à Valence

CaixaBank

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La Cour provinciale de Valence a confirmé la nullité d'un swap de CaixaBank dans l'affaire 26 Mai 2014.

La demande Plana Baixa solaire S.L. avait signé un contrato de arrendamiento Financiero pour l'acquisition d'une installation photovoltaïque. En négociation, la banque a fourni l'entreprise avec un produit dont le but était des taux d'intérêt "contrôlées", souscrivant un "Accord-cadre sur les transactions financières"Et le la confirmation du contrat de swap (échanger) la 9 Janvier 2008, pour une valeur nominale 690.000 d'euros. La banque n'a pas procédé à la commodité de test obligatoire.

La 5 premiers villages ont été positifs pour l'entreprise, mais par la suite,, tous étaient négatifs.

Compte tenu de ce qui a été dommages générés, la 28 Septembre 2012 poursuit banque.

Le Tribunal de Première Instance, la demande estimée, déclarant la nullité du Swap et dirige le service des prestations réciproques, ainsi que les frais à la banque.

La banque, appel devant la Cour provinciale, affirmant que:

1.- Le profil du demandeur était celle d'un "entrepreneur chevronné" avec l'expérience.

2.- Les informations fournies par la banque était adéquate et suffisante et l'échec pour effectuer le test approprié est de nature administrative et n'entraîne pas la nullité du contrat.

3.- L'erreur est inexcusable, en déclarant le gestionnaire de contrats «n'avaient pas lu le contrat".

4.- Théorie de l'estoppel aurait dû être appliquée, en ne protestant contre le requérant pour plus de 4 ans.

5.- Le stock avait expiré: La Cour rejette cet argument parce que, comme il a été dit à plusieurs reprises (SAP Valence 11 Juillet 2011) que, dans 4 ans à compter de la conclusion du contrat et non de sa signature.

Le thème principal de l'audience est absence de test d'utilité il était obligatoire pour l'imposition de la loi 47/2007.

L'évaluation de savoir si le représentant légal a commis une erreur inexcusable, ce point doit être mesurée après la conformité MIFID. Si vous n'avez pas atteint ce niveau, pas été rapportés avec la clarté et l'exhaustivité, n'est pas nécessaire d'aller à vérifier que la société sans une bonne compréhension est imputable à l'employeur. Seulement après il est démontré que les obligations imposées par la réglementation MiFID sont remplies, Il peut arriver à examiner la performance de l'autre partie. Et soutient ce point de vue en STS 20 Janvier 2014.

En fin de compte, absence de test de confort tend à confirmer la nullité de l'échange, ainsi que les frais à la banque.

Consultez votre cas maintenant

Laisser un commentaire

Langue


Defini comme langue par défaut
 Modifier la traduction


Abonnez-vous pour recevoir un fichier PDF livre


Juste pour vous inscrire recevoir par e-mail le lien pour télécharger le livre "Comment changer d'avocat" sous forme numérique.
Inscrivez-vous ici

Sígueme en Twitter



M'abonner

* Ce champs est obligatoire