Contrat d'assurance vie et irréversibilité de l'invalidité permanente

 invalidez permanente

 

La exigencia de « irreversibilidad » de la invalidez permanente es una cláusula limitativa en el contrato de seguro de vida y por tanto, nul si les exigences de l'article ne sont pas remplies 3 LCS

  Consultez votre cas gratuitement maintenant

L'exigence d'irréversibilité de l'invalidité permanente en assurance vie peut laisser l'assuré dans une situation d'absence de couverture en raison de la réglementation établie par la loi générale de la sécurité sociale..

La Cour suprême, dans l'affaire 23 Juin 2020, vient clarifier ces situations, resolviendo que este tipo de cláusulas son « limitant » et donc, solamente serán válidas si se cumple el requisito de la « double signature » Article 3 LCS.

Pour qu'une clause restrictive soit valide, il est nécessaire que, au moment de l'embauche,  l'assuré est conscient des restrictions qu'il introduit. En outre, Ces clauses ne peuvent vider le contenu du contrat lui-même, faire échouer son objectif économique ou le priver de sa cause.

La Chambre civile de la Cour suprême a rendu un arrêt sur 23 Juin 2020, avec aucune résolution 345/2020, estimant l'appel interjeté par Mme. Incarne. Il considère que le questionnaire de santé auquel il a été soumis par SEGUROS EL CORTE INGLÉS VIDA, PENSIONS ET RÉASSURANCE, S.Un. (ci-après SECIVPR, S.A.), c'était ambigu et indéterminé. Aussi, La clause définissant l'invalidité permanente absolue limitait les droits de l'assuré, pour ce qui a été considéré comme non mis. SECIVPR condamné, S.A., payer 75.000 € à Dña. Incarne, plus les intérêts juridiques de l'art. 20 LCS.

Rappel des faits

La 13 Novembre 2004, Mlle.. Encarna et SECIVPR, S.A., signé un contrato de seguro de vida, lorsque la garantie décès et invalidité permanente absolue a été établie avec un capital assuré de 75.000 €.

La 25 Février 2008, Mlle.. Encarna a reçu un congé d'invalidité temporaire en raison de troubles dépressifs et alimentaires.

La 13 Octobre 2009, La direction provinciale de l'INSS a émis une proposition d'avis qui a été finalisée le 21 Octobre 2009, qualifiant Mrs.. S'incarne dans des conditions "d'incapacité permanente à un degré absolu", bien qu'il ait déclaré qu'il y avait une possibilité d'amélioration, au moins partiel, à moyen terme et que la résolution pourrait être révisée pour aggravation ou amélioration. La 24 Juin 2010 la résolution a été finalisée. La 1 Mars 2011, un nouvel avis a été émis, garder le invalidité permanente absolue ne pas avoir connu d'amélioration.

Mlle.. Encarna a déposé une plainte 20 Octobre 2016, demandant que SECIVPR soit condamné, S.A., versement d' 75.000 €, plus les intérêts juridiques de l'art. 20 LCS.

SECIVPR, S.A., a allégué que Mme. Encarna a caché sa santé en souscrivant une assurance vie, car il souffrait déjà des problèmes qui ont ensuite déclaré son handicap, contrefaçon d'art. 10 LCS. Il a également allégué que la résolution de l'INSS n'était pas définitive, c'était réversible, et que dans les clauses générales de la police, stipulé que "Il est entendu par handicap permanent absolu, la situation physique irréversible causée par un accident ou une maladie (...)", donc le risque assuré ne s'était pas réellement produit.

Primera Instancia

Le Tribunal de première instance n ° 4 de Móstoles a condamné le 5 Mai 2017, l'estimation de la plainte déposée par Mme. Incarne. SECIVPR condamné, S.A., condamnée à payer à Mme. Incarne, 75.000 €, plus les intérêts juridiques de l'art. 20 LCS.

La Cour a accueilli la demande parce qu'elle n'avait pas été soumise à Mme.. Il incarne un questionnaire de santé où des questions spécifiques sont posées, ne pas être en mesure de réagir aux circonstances sanitaires qui auraient été pertinentes pour l'évaluation des risques.

Cour provinciale

SECIVPR, S.A., interpuso recurso de apelación.

L’article 10 du tribunal provincial de Madrid a rendu un jugement sur 23 Octobre 2017, estimer l'appel. Il a révoqué la condamnation prononcée en première instance et acquitté SECIVPR, S.Un.

La section a considéré qu'il n'y avait pas de résolution prouvant l'irréversibilité de sa maladie, donc la couverture d'assurance n'est pas entrée en jeu.

Cour suprême

Mlle.. Encarna a fait appel. Il a allégué trois raisons:

  • premier moyen: infraction art. 3 LCS pour avoir introduit une clause générale surprenante et limitative des droits de l'assuré.
  • deuxième raison: violation de la doctrine jurisprudentielle de la TS sur les clauses limitatives et limitatives du contrat d'assurance.
  • troisième moyen: existence d'une jurisprudence contradictoire des tribunaux provinciaux sur l'irréversibilité de l'invalidité permanente absolue.

La chambre a accueilli l'appel. Il a analysé les deux premières raisons ensemble et, lors de leur estimation, n'est pas entré pour évaluer la troisième raison.

Définition et limitation des conditions du contrat d'assurance

Pour différencier les conditions limites et les conditions limites, la Chambre a évoqué plusieurs phrases, como las SSSS 661/2019, de 12 Décembre et 541/2016, de 14 Septembre, qui a exprimé ça "ongle condition de délimitation définit l'objet du contrat, décrit l'engagement pris par la compagnie d'assurance, pour que, si la revendication survient en dehors de ladite délimitation, positif ou expliqué négativement dans le contrat, L'obligation de la compagnie d'assurance de prendre en charge votre couverture n'est pas née. Les clauses limitatives, au contraire, jouer un rôle différent, dans la mesure où le risque est produit, ils agissent pour restreindre, conditionner ou modifier le droit à indemnisation de l'assuré.

(...)

le distinction entre les clauses de délimitation de la couverture et les clauses limitatives il semble, à première vue, unique, de manera que las primeras concretan el objeto del contrato y fijan los riesgos que, si elle se produit, hacen surgir en el asegurado el derecho a la prestación por constituir el objeto del seguro. Mientras que las cláusulas limitativas restringen, condition ou modifier le droit de l'assuré à l'indemnisation ou la prestation garantie dans le contrat,,es,une fois l'objet du risque d'assurance est produite ».,,es,Comme la deuxième distinction,,es,clauses de limitation et de clauses préjudiciables,,es,on peut dire que,,es,tandis que dans les premières restrictions sur les droits de l'assuré sont établis en fonction de certains paramètres,,es,dans la deuxième telles restrictions ou réductions des droits de la portée assurée telle entité vidées de contenu du contrat d'assurance,,es,on peut se référer aux mêmes STS No.,,es,Avril quand il a dit que sont,,es,clauses nocives,,pt,« Ceux qui, dans la pratique l'assurance enlèverait tout son sens,,es, une fois l'objet du risque d'assurance est survenu,,es,en fonction des caractéristiques et des circonstances dans lesquelles il se produit,,es,Comme indiqué par le STS,,es,la clause de limitation fonctionne de façon à restreindre,,es,et clause d'exclusion des risques,,es,la délimitation,,pt,Il est celui qui précise quel genre d'entre eux est incorporé dans le contrat ".,,es,on peut se référer à la STS No.,,es,« D'un point de vue théorique,,es,la distinction entre les clauses de délimitation et les clauses limitant la couverture est simple,,es,de sorte que le premier se matérialisent l'objet du contrat et les risques mis en,,es,donner lieu à l'assuré le droit de bénéficier faire l'objet d'une assurance,,es,Bien que les clauses de limitation limitent,,es ».

La STS 853/2006, de 11 Septembre, a établi ce qu'une clause de délimitation devrait spécifier, déclarant que "(...) dispositions de risque limites sont celles qui sont destinées à définir l'objet du contrat, de sorte qu'ils se matérialisent: (i) Quels sont les risques de l'objet; (ii) dans quelle mesure; (iii) durante qué plazo; et (iv) dans quelle sphère temporelle ou spatiale. "

Pour sa part, le STS 402/2015, de 14 Juillet, ont exprimé que le rôle des clauses limitatives est "En restreindre, conditionner ou modifier le droit à indemnisation de l'assuré, une fois l'objet du risque d'assurance est survenu,,es,en fonction des caractéristiques et des circonstances dans lesquelles il se produit,,es,Comme indiqué par le STS,,es,la clause de limitation fonctionne de façon à restreindre,,es,et clause d'exclusion des risques,,es,la délimitation,,pt,Il est celui qui précise quel genre d'entre eux est incorporé dans le contrat ".,,es,on peut se référer à la STS No.,,es,« D'un point de vue théorique,,es,la distinction entre les clauses de délimitation et les clauses limitant la couverture est simple,,es,de sorte que le premier se matérialisent l'objet du contrat et les risques mis en,,es,donner lieu à l'assuré le droit de bénéficier faire l'objet d'une assurance,,es,Bien que les clauses de limitation limitent,,es, (...) seraient ceux qui aggravent la situation des affaires de l'assuré. "

En fin de compte, pour que la clause limitative soit valide, l'assuré devait connaître les restrictions introduites par ce type de clause, être raisonnable et ne pas vider le contenu du contrat lui-même, ni frustrer son objectif économique ni le priver de sa cause.

Dans ce cas particulier, la clause de couverture restreinte, violant les attentes légitimes de Mme. S'incarne lors de la souscription de l'assurance.

Obligation de déclarer le risque (art. 10 LCS)

Le questionnaire de santé auquel Dña a été soumis. Encarna était trop ambigu et générique, indéterminé, Par conséquent, la Chambre n'a pas considéré l'obligation de déclarer le risque de l'art. 10 LCS.

Conclusion

La exigencia de « irreversibilidad » de la invalidez permanente en un contrato de seguro de vida es una cláusula limitativa. Pour être valable, il est nécessaire que l'assuré connaisse les restrictions que ce type de clause introduit, sans vider le contenu du contrat lui-même, ni nuire à son objectif économique en le privant de sa cause.

  Consultez votre cas gratuitement maintenant

Laisser un commentaire

Langue


Defini comme langue par défaut
 Modifier la traduction


Abonnez-vous pour recevoir un fichier PDF livre


Juste pour vous inscrire recevoir par e-mail le lien pour télécharger le livre "Comment changer d'avocat" sous forme numérique.
Inscrivez-vous ici

Sígueme en Twitter



M'abonner

* Ce champs est obligatoire