Quand il a compris la victime dans l'assurance-vie?

 seguro de vida

 

En assurance vie et invalidité, le temps considéré comme la victime est essentielle pour déterminer si oui ou non le droit à une indemnisation

 Consultez votre cas maintenant

5e section de la Cour provinciale de La Corogne dans la phrase 24 Juillet 2019 numéro de résolution 297/2019 Il a résolu l'un de ces controverses. Mlle.. Araceli a signé un contrat de prêt hypothécaire avec l'assurance-vie et l'assurance invalidité et permanente. Plus tard, il a subi un accident qui a été dérivé conséquences de la transcendance. Mlle.. Araceli a décidé de faire une résiliation anticipée du prêt depuis quelques années. Finalmente fue declarada por el INSS en situación de invalidité permanente absolue, et demander à l'assureur de payer l'indemnité convenue. L'assureur a refusé au motif que, quand il a annulé le prêt hypothécaire a donc l'assurance vie et invalidité. La date de la déclaration d'invalidité de l'INSS est la date à laquelle il a été entendu la victime. La Audiencia en la presente sentencia realiza un repaso jurisprudencial sobre cuándo debe entenderse producido el siniestro, question sur laquelle la doctrine n'est pas unanime. Lorsqu'il n'y a pas de continuité entre l'incident et la déclaration administrative, la date sera fixée dans l'accident qui a déterminé l'incapacité ultérieure.

Rappel des faits

La 19 Octobre 2005 Mlle.. Araceli signé, avec son mari, contrat de prêt hypothécaire avec entité Banesto un montant 105.777 d'euros.

Avec l'accord de prêt d'une politique de groupe couvrant les risques de décès et d'invalidité totale et permanente en raison d'une maladie ou d'un accident a été signé.

Il a été nommé le premier bénéficiaire de ce prêt à la banque pour le remboursement des montants en circulation à la date de la perte.

La 14 Juillet 2010 Mlle.. Araceli a eu un accident avec des blessures graves. Il avait besoin d'aide dans divers hôpitaux.

La 22 Mars 2012 Mlle.. Araceli a été déclaré incapacité temporaire en raison de maladies courantes.

La 1 Juin 2012 les emprunteurs ont annulé le prêt hypothécaire pour le montant du revenu 72.458,31 d'euros.

L'échec a donné lieu à la résolution de l'INSS 3 Avril 2013, effets d' 22 Mars, dans lequel il a déclaré Dña. Araceli dans la situation degré d'incapacité permanente absolue pour tous les travaux. La cause était une maladie résiduelle clinique.

L'assureur a refusé de verser une indemnité pour allégué que, d'annuler le prêt a été éteint tôt assurance.  La déclaration du INSS du statut d'invalidité permanente près d'un an plus tard exclu le droit à une indemnisation.

Mlle.. Araceli a déposé sa poursuite pour obtenir le paiement d'une indemnité.

Primera Instancia

La 6 Juillet 2018 le Tribunal de première instance n ° 2 à La Corogne a donné un jugement pour lequel il se sentait tout à fait le procès.

Il a condamné à verser au demandeur 73.313,12 euros por el capital pendiente de amortización del préstamo hipotecario objeto de aseguramiento a la fecha del siniestro que originó la invalidité permanente, plus, 3.030,98 euros par la différence entre le montant payé à la banque et le capital assurent la date de la perte.

De même, la déclaration a condamné le défendeur à rembourser au demandeur le montant des primes d'assurance versées après la survenance du sinistre. Et, le paiement des intérêts de l'art. 20 LCS.

Clause de résiliation anticipée du prêt,  la Cour n'a pas estimé prouvé que Mme. Araceli avait choisi de mettre fin à l'assurance au moment de l'annulation du prêt. Il a compris que a supposé que l'assurance devrait continuer l'option en vigueur jusqu'à la date de renouvellement annuel du 24 Octobre 2012, après l'annulation du prêt.

Le tribunal a également fait référence à la jurisprudence constante de la Cour suprême par lequel considéré comme le "date d'apparition de la maladie déclaration d'invalidité décisive pour décider si la perte est couverte par l'assurance, quelle que soit la date déclarer administrativement invalidité permanente".

Finalement, La résolution a conclu que dans le cas de litis, de l'éventualité forcer le contrat d'assurance depuis "après la maladie, ininterrompu, Il a été atteint d'invalidité, de sorte que situation personnelle et physique d'invalidité nés de cette maladie se produit et la déclaration administrative ne reconnaît que la situation préexistante si l'assureur est tenu de payer la somme assurée ". Donc, lors de l'accident, le contrat était valide et donc cela a été couvert, mais il a été déclaré invalide par la suite. Remplir toutes les dispositions des articles 1 et 100 Droit des contrats d'assurance.

La compagnie d'assurance a fait appel de la demande. Il a souligné la lien entre le prêt et l'assurance, parce qu'elle est une assurance de protection de prêt. Alors, assuré qu'il n'y aurait pas de politique en vigueur au moment de l'éventualité se produit parce que le prêt lié volontairement annulé à l'avance. De la même manière, la police d'assurance a été annulée 24 Octobre 2012 dans sa maturité annuelle, quand il n'y avait plus lié capital prêt. depuis que 22 Mars 2013 sans incapacité permanente absolue reconnue par l'INSS.

On a également soutenu la législation sur la sécurité sociale et le droit du travail, par lequel, "en cas d'invalidité permanente due aux maladies courantes, pour déterminer la date de l'événement ayant entraîné le but d'établir les responsabilités de, Je dois aller à la règle obligatoire prestations de sécurité sociale, qui fixe en Date de l'avis de l'équipe d'évaluation des personnes handicapées (EVI)".

L'éventualité droit à la prestation devrait être la reconnaissance d'une invalidité permanente absolue et non le début du processus qui peut ou ne peut entraîner en fin de compte dans sa déclaration. Para el apelante, en el caso litigioso el siniestro se produjo después de amortizado el préstamo y extinguido el seguro.

Cour provinciale

La 24 Juillet 2019 5e section de la Cour provinciale de La Corogne a statué en confirmant le droit à une indemnisation. N'a pas pu être accepté la thèse de l'appelant, même si, la réponse des tribunaux à fixer la date de l'incident n'a pas été unanime.

Par conséquent, il a énuméré les instructions suivantes pour prendre en compte les critères à suivre:

Les STS 17 Juin 1993 pourquoi "laune déclaration d'invalidité, loin d'être le fait de la causalité des dommages ou des pertes, il est simplement une formalité administrative ... que rien ne peut s'y identifier".

Les STS 24 Mai 2005 razonaba que la cuestión era “si la perte se produit lors du démarrage d'une maladie, ou si au contraire se produit lorsque l'invalidité est objective ".  Ce jugement est fondé sur la STS 17 Juin 1993 qui a établi que, "Si la maladie détermination ... l'incapacité absolue a eu lieu pendant la durée de la politique souscrite par Alico, il sera tenu de payer les montants convenus, cependant, dont il a été déclaré administrativement beaucoup plus tard".

Cependant, les STS 14 Juin 1999 il a quitté les déclarations antérieures et a déterminé que « il était l'assureur dont le contrat était en vigueur au moment où ils se produisent la chute est à l'origine du handicap, à savoir, le fait générateur du même, l'événement a été le risque couvert, comme il est dit l'article 1 de l'assurance loi et quand il y avait, Il a causé l'invalidité ou un congé de maladie de l'assuré, ininterrompu, Il a pris fin avec la déclaration d'invalidité totale permanente de l'assuré, déclaration, pas de constitution, d'invalidité. »

Dans cet arrêt la STS a été inspiré 23 Décembre 1999 pour former sa décision: "...couvrant le risque pendant la durée du contrat et à ce moment de la perte, mais il a été déclaré invalide par la suite, avec lequel il a strictement respecté les dispositions des articles 1 et 100 Loi sur le contrat d'assurance. »

Donc, jurisprudentielle décisive pour ce dernier courant était la date de l'événement et non la date de la qualification juridique de cette.

contrepoint, Elle a audition les STS 10 Juillet 2013 contenant un vote particulier pour comprendre le magistrat qui « ...le risque assuré est l'incapacité ou déclaré invalide par décision administrative ou judiciaire et non la maladie qui a conduit à ce, ce ne serait que le risque d'événement opérationnel. Donc, l'événement dommageable, risque assuré, Il se produit lorsque la déclaration d'incapacité ou d'invalidité se produit".

Donc, Il a fait l'objet de discussions devant les tribunaux pour déterminer "qui devrait être la date à prendre en compte la date de l'incident, a los efectos de determinar si dicha fecha debe coincidir con la fecha de la declaración de incapacidad por los órganos administrativos o por resolución judicial, le, si por el contrario, debe coincidir con la fecha de la enfermedad o del accidente como consecuencia de los cuales, con posterioridad, se declara la incapacidad".

Por ello la Audiencia determinó que para saber que criterio aplicar había que estar al caso concreto. Alors, en la práctica podían darse tres supuestos diferentes:

1º La enfermedad/accidente generaba directamente la situación de invalidez. Donc, la situación personal y física de invalidez nacían al producirse dicha enfermedad/accidente y la declaración administrativa solo reconocía una situación preexistente.

2º Tras la enfermedad/accidente, ininterrompu, se llegaba a la invalidez. Donc, volveríamos a estar en el supuesto anterior.

3º El asegurado sufría una enfermedad/accidente del cual se desconocía si iba a desembocar en una declaración de incapacidad o en la curación. Donc, era necesaria una evolución negativa de la misma para que su situación llegase a ser determinante de invalidez. Se producía así una interferencia de muchos factores contribuidores a la producción del resultado. Dans ce cas,, la declaración administrativa de dicha situación había de considerarse como constitutiva y determinante de los efectos temporales y económicos de la cobertura del seguro concertado.

Con todo ello concluyó la Audiencia que en el caso objeto de Litis se estaba ante un accidente, en el que tras este y ininterrompu se llega a la incapacidad. Con lo que el riesgo asegurado había que situarlo en la fecha del accidente que determinó la posterior declaración de gran invalidez.

La Audiencia estimó parcialmente el recurso de apelación respecto de la condena al pago de las primas abonadas después del 22 Mars 2012. confirmant ainsi les déclarations restantes du jugement de première instance.

Conclusion

Dans l' l'assurance vie et invalidité est considérée comme la victime dans l'accident qui a déterminé la déclaration subséquente d'invalidité si, entre l'accident et la déclaration administrative il n'y avait pas de solution de continuité.

 Consultez votre cas maintenant

Laisser un commentaire

Langue


Defini comme langue par défaut
 Modifier la traduction


Abonnez-vous pour recevoir un fichier PDF livre


Juste pour vous inscrire recevoir par e-mail le lien pour télécharger le livre "Comment changer d'avocat" sous forme numérique.
Inscrivez-vous ici

Sígueme en Twitter



M'abonner

* Ce champs est obligatoire