Dérivé financier implicite de BBVA déclaré nul par la Cour suprême

derivado financiero

 El Tribunal Supremo declara la nulidad de un derivado financiero implícito de BBVA por error en el consentimiento

Consultez votre cas maintenant

 

La Cour suprême juge la nullité du contrat de dérivé financier BBVA, implicite dans le prêt hypothécaire, en raison d'une erreur dans le consentement et condamne BBVA à indemniser le plaignant.

La Chambre civile de la Cour suprême a rendu un arrêt sur 23 Juin 2020, avec aucune résolution 343/2020, l'estimation de l'appel par D. Pedro Enrique et Dña. Graciela, déclarer la nullité du contrat dérivé financier implicite dans le prêt hypothécaire BBVA, en raison du non-respect des obligations de signalement prévues dans la réglementation pré-MiFID.

Rappel des faits

La 14 Septembre 2007. D. Pedro Enrique et Dña. Graciela a signé un accord de prêt hypothécaire avec BBVA. El cálculo de los intereses contenía un derivado financiero implícito.

La 12 Avril 2010, la première novation était signée, donde desaparecía el dérivé financier, bien qu'il n'ait pas été liquidé. Un système standard de calcul des intérêts a été mis en place. La 14 Juin 2010, les deux parties l'ont laissé sans effet.

La 28 Mars 2011, la deuxième novation était signée, avec augmentation de capital du prêt hypothécaire, liquidando el dérivé financier, qui coûte D. Pedro Enrique et Dña. Graciela de 37.000 €.

D. Pedro Enrique et Dña. Graciela a déposé une plainte, demande nulidad por error vicio en el consentimiento del derivado implícito que se incorporó al préstamo hipotecario.

Primera Instancia

Le Tribunal de première instance n ° 1 d'El Puerto de Santa María a transmis le 3 Octobre 2016, estimation de la demande.

Acordó la nulidad del contrato de dérivé financier añadido al contrato de préstamo hipotecario constituido el 14 Septembre 2007 en raison d'une erreur dans le consentement pour ne pas déclarer ses risques. Condamné BBVA à indemniser D. Pedro Enrique et Dña. Graciela pour les dommages causés par le dérivé financier.

Cour provinciale

Un appel a été déposé par BBVA.

La section 2 du tribunal provincial de Cadix a statué sur 24 Octobre 2017, estimer l'appel.

Il a révoqué la condamnation prononcée en première instance et acquitté BBVA de la condamnation après avoir considéré que l'action intentée par le plaignant était expirée.. Il a compris que, dès la première novation, suivi d'un échange de communications entre les parties, les plaignants étaient déjà conscients des risques du produit dérivé.

En fait, la section a déclaré que "De la lecture de cette communication, (...) les emprunteurs étaient parfaitement conscients de l'importance juridique et économique du produit dérivé souscrit dans l'année 2007, des vices possibles qui ont pesé sur cette entreprise, de la charge économique qui impliquait pour eux, et même des actions qui pourraient les aider contre la banque pour leur procédure irrégulière, qui (...) déjà alors ils sont venus à être exigés.

Cour suprême

D. Pedro Enrique et Dña. Graciela a interjeté appel, alegando infracción del art. 1301 CCivil y de la jurisprudencia que lo desarrolla

L'appel a été estimé par la Chambre.

Dites à quelle période de l'article 1301 CCivil

Concernant le calcul de la durée de quatre ans du art. 1301 CCivil, la dies a quo selon la jurisprudence soulevée par la Chambre, "Aux fins d'exercer l'action en nullité par erreur, la consommation des contrats d'échange doit être considérée comme ayant eu lieu au moment de l'épuisement, de la résiliation du contrat.

(...)

En los contratos de swaps o « cobertura de hipoteca » no hay consumación del contrato hasta que no se produce el agotamiento o la extinción de la relación contractual, pour être alors lorsque la prestation des prestations par les deux parties a lieu et la production effective des conséquences économiques du contrat. Cela est dû au fait que dans ces contrats il n'y a pas d'avantages fixes, mais des règlements variables en faveur de l'un ou l'autre contractant à tout moment en fonction de l'évolution des taux d'intérêt (…) ».

Par conséquent, la revendication déposée a été déposée dans les.

Nullité due à une erreur de vice dans le consentement

lorsque D. Pedro Enrique et Dña. Graciela a contracté le prêt hypothécaire, La réglementation MiFID n'existait pas encore, donc le BBVA, se regía por la normativa pre-MiFID, qui a exigé que ce soit «Il faut prouver que, basé sur les connaissances et l'expérience des emprunteurs, au moment de ce contrat, ils ont expliqué comment le dérivé fonctionnerait et les risques encourus. »

Cette accréditation n'apparaît pas dans ce cas, bien pour la chambre, l'annulation et le règlement des frais d'annulation convenus avec BBVA, ils n'ont pas supposé la confirmation du contrat de swap.

« el hecho de optar por la cancelación anticipada y de pactar con el banco el importe de la liquidación no supone una confirmación del contrato viciado por una causa de anulabilidad (error vicio).
« Sí podría serlo una declaración de voluntad manifestada en la transacción. À savoir, que hubiera formado parte de la transacción la renuncia al ejercicio de la acción de nulidad por error vicio.
(…)
« Client, al descubrir los riesgos derivados de la bajada drástica de los tipos de interés, lo que pretende es, première, « cortar la hemorragia » que supondrán las futuras liquidaciones y por ello se aviene, première, a la liquidación ligada a la cancelación que le ofrece el banco. Mais, lógicamente, se reserva, sin necesidad de manifestarlo, la posibilidad de instar la nulidad del contrato cuya cancelación anticipada ha pactado con
la banque. La cancelación y la liquidación de los gastos de cancelación pactados con el banco (…) no supone la confirmación del contrato de swap ».

Conclusion

Conforme à la réglementation pré-MiFID, quiconque commercialise le produit financier doit prouver que, basé sur les connaissances et les expériences de l'autre partie, au moment dudit contrat, se había explicado cómo funcionaría el derivado financiero, ainsi que les risques encourus. Si cela n'est pas prouvé, el contrato es anulable por error vicio en el consentimiento, como consecuencia del incumplimiento de los deberes de información.

Consultez votre cas maintenant

Laisser un commentaire

Langue


Defini comme langue par défaut
 Modifier la traduction


Abonnez-vous pour recevoir un fichier PDF livre


Juste pour vous inscrire recevoir par e-mail le lien pour télécharger le livre "Comment changer d'avocat" sous forme numérique.
Inscrivez-vous ici

Sígueme en Twitter



M'abonner

* Ce champs est obligatoire