Y at-il une indemnité de résiliation d'un bail commercial?

indemnizacion arrendatario

Accueil a développé une activité qui a généré une clientèle. Y at-il un droit à indemnisation par le locataire de résilier le bail pour une utilisation autre que le logement?

Le contrat est normalement éteinte par une des situations suivantes 8 les causes. Le 7 premier pas droit à aucune indemnité pour le locataire. Le huitième est né qui peuvent se permettre le droit à une indemnisation pour la clientèle au preneur.

1.- Accord entre le propriétaire et le locataire.

2.- Exercer les droits de préemption par le locataire devient propriétaire, Article 31 combiné avec l'article 25 Loi sur la location.

3.- Abandon locataire.

4.- Décès du locataire.

5.- Transmission locale, concordante avec les exigences de l'article 34 de la loi hypothécaire (bonne foi, acquisition à titre onéreux et inscription).

6.- Décès du propriétaire qui a loué comme usufruitier.

7.- Perte ou destruction de la propriété.

8.- Expiration du terme convenu dans le contrat: Tel est le cas susceptibles de provoquer l'existence d'un droit à l'indemnisation à l'article 34 la LAU, dont les exigences sont:

  • un) Qui se développe dans l'activité commerciale locale venta publique.
  • b) Cette activité a été développé au cours de la dernière 5 ans.
  • c) Que le locataire a dit la volonté de propriétaire de continuer avec le contrat pour un minimum de 5 ans, un loyer de marché et un avis de 4 mois à l'échéance. «Loyer de marché» est convenu par les parties ou déterminé par un arbitre nommé par eux.
  • d) Que, par la signature du contrat ne sont pas exclus de ce droit.
  • et) Qu'il n'y a pas d'autres causes d'extinction différents de la date limite.

Article 34 d'Urbain Loi sur les baux indique calcul cette compensation:

  1. Si le locataire commence à 6 après des mois la même activité dans la même municipalité, rémunération comprend le les frais de réinstallation et de la perte de clients souffrant de comparer ce vendu avant la vente des six premiers mois au nouvel emplacement. L'investissement nécessaire pour être installé dans le nouvel emplacement ne sont pas inclus dans ce concept. Seuls les couvertures les coûts liés au transfert.
  2. Si le locataire ne lance pas une activité ou développer un autre, et le bailleur ou un tiers, à l'ancienne développer une activité similaire ou comme entrepris par le locataire, compensation doit être un mois pour chaque année du contrat expiré, avec un maximum de 18 mois de loyer.

Loi mentionne la possibilité de soumettre leurs différends à un arbitre, ce qui est recommandé que les termes "liés" activités peuvent causer un mal de conflits. Une activité "connexe" gagnerait à permettre aux clients créés par le locataire, mais la détermination du concept peut être source de problèmes. Ainsi,, lors de la rédaction du contrat est bien commode conseils. Les modèles peuvent être téléchargés sur l'Internet en général ne considèrent pas ce type de nuances juridiques où la vérité peut coûter une grosse somme d'argent.

Consultez votre cas maintenant

Laisser un commentaire

Langue


Définir comme langue par défaut
Modifier la traduction


Abonnez-vous pour recevoir un fichier PDF livre


Juste pour vous inscrire recevoir par e-mail le lien pour télécharger le livre "Comment changer d'avocat" sous forme numérique.
Inscrivez-vous ici

Sígueme en Twitter



M'abonner

* Ce champs est obligatoire