Les délais de prescription dans le transport des contrats terrestre de marchandises

transport terrestre

 

La reclamación fehaciente y en plazo permite preservar nuestros derechos cuando las mercancías sufren daños en el transporte terrestre.

Pour les besoins du commerce, le les délais de prescription Ils sont beaucoup plus courtes que celles du Code civil.

Dans le cas d' transport terrestre, la réglementation est fondamentalement à l'article 79.3 de la Ley 15/2009, de 11 Novembre, le transport terrestre des contrats de marchandises, par rapport à article 32.2 la Convention relative au transport international de marchandises par route contrat, de 19 Mai 1956 (ci-après, CMR).

Art. 79.3 LCTTM

"Prescription des actions découlant du contrat de transport sera interrompu pour les raisons indiquées généralement pour les contrats commerciaux.

"Nonobstant, la plainte écrite visée suspendre la prescription, reprit son compte qu'à partir du moment revendiqué rejette la réclamation par écrit et renvoyer les documents, si, Ils ont accompagné la demande. A réclamations ultérieures ayant le même objet ne doit pas suspendre à nouveau l'exigence. En cas d'acceptation partielle de la réclamation, la prescription reprendra pour cette partie encore en litige.

"Preuve de réception de la demande ou de la défense et le retour des pièces justificatives, Elle correspond à l'invocation du parti ".

Article 32.2 CMR.

"La plainte écrite interrompt la prescription jusqu'au jour où le transporteur répondre à la réclamation par écrit et retourner les documents qui l'accompagnent. Si la demande partielle acceptée, prescription ne revient pas à suivre son cours plutôt que la partie défenderesse continue en cause. Preuve de réception de la plainte ou de la réponse et le retour des documents sont traités par qui invoquent ce fait. Les réclamations ultérieures ayant le même objet interruptif "

La question est souvent posée des questions diferencia entre interrupción y suspensión del plazo de prescripción. Sur interruption, el plazo comienza a contar de nuevo desde el principio. Si contábamos por ejemplo con un año para efectuar la reclamación, al interrumpir el plazo, ponemos “el contador a cero”. Dans le cas de l' suspension, les "contre" seulement paralysies, de sorte que lorsque vous re-start, quedará el plazo que no se había consumido.

La Cour suprême a résolu l'un de ces cas dans son arrêt du 25 Novembre 2016.

La société T. global Solar, S.Un (TSG), fabricant de panneaux solaires, realizaba el transporte de paneles de vidrio desde el puerto de Vigo hasta sus instalaciones contratando a la mercantil Red Ball Logistics S.L (RB). Los días 18 et 20 Mars 2010, deux incidents distincts se sont produits dans les camions qui transportent effectué, qui ont causé la détérioration des marchandises, l'évaluation des dommages 27.216 d'euros.

La 22 de marzo TSG comunicó el siniestro mediante email a RBL y reiteró dicha comunicación hasta que RBL indicó a TSG que debía dirigirse contra Transportes Taboada (dont il était en compétition), et ce fut lui qui effectuait le transport.

TSG interpuso demanda reclamando 27.216 euros pour les dommages subis par les marchandises ainsi que les intérêts et les coûts.

RBL a nié toute responsabilité, alléguant que l'action était prescrite et n'a pas été impliqué dans un contrat de transport, mais TSG contracté directement avec Transportes Taboada et RBL avait tout simplement les mettre en contact.

Le Tribunal de Commerce No. 3 Pontevedra basée à Vigo, a rendu un arrêt en date du 24 Juillet 2013 rejetant la demande, al considerar que la acción estaba prescrita y que el email enviado no suspendió el plazo pues no exteriorizaba la voluntad de conservar los derechos de TSG.

Alors TSG a interjeté appel et section 1. Th de la Cour provinciale de Pontevedra basée à Vigo, a rendu un arrêt en date du 9 Avril 2014 estimation de la demande. El correo de TSG de 20 Juillet 2011 reclamaba con firmeza y seriedad la responsabilidad de la demandada. RBL contestó el 4 Août 2011, por lo que a la interposición de la demanda en julio de 2012, l'action n'a pas été prescrit.

RBL allumé appel à la Cour suprême tiré de la violation de l'article 79.3 Agir 15/2009 et à l'article 944 del Código de Comercio en relación con la prescripción de la acción. Pour récurrente, los e-mails enviados por la demandante en los que se comunicaba la existencia del suministro y los daños causados no interrumpieron la prescripción según lo dispuesto en el citado artículo 79 Agir 15/2009.

La Haute Cour a rejeté l'appel.

Pour ce, la traducción al castellano del art. 32.2 Convention CMR (…), fait allusion clairement interruption, mais il est bon trafic suspension, comme il ressort du point 3 le même article,, et le règlement lui-même,

Aussi, dans le cadre général de la prescription de l'article 79.3 Il a établi une règle spéciale pour contempler extrajudiciaire réclamation écrite comme un motif suffisant pour suspendre et de ne pas interrompre la prescription des actions découlant du transport terrestre des contrats soumis à la réglementation par la loi 15/2009.

Dernier, dada la conveniencia de que la suspensión no se prorrogue innecesariamente, le transporteur a l'obligation ex lege à agir avec rapidité et diligence à l'affaire cherchant la reprise du délai de prescription de l'action, l'envoi de tous les documents reçus avec leur refus par écrit contre la réclamation demandée (párrafo segundo del artículo 93.2 LCTTM).

En el presente caso, se produjo la suspensión de la prescripción de la acción mediante los correos electrónicos où ils ont été envoyés jours 18, 22 et 24 Mars 2010, reflétant clairement la plainte écrite du demandeur.

Est, la propia reclamada, presque un an plus tard, la requérante a demandé des informations complémentaires à effectuer compte d'assurance. Seulement lorsque la requérante a réitéré sa plainte et plus fermement et de la gravité, par email 20 Juillet 2011, la responsabilité revendiquée a rejeté la 4 Août 2011, mais jusqu'à cette date, il avait mis obstacle à la plainte. A savoir, mails de Mars 2010, le délai de prescription a été suspendue. La acción se interpuso válidamente dentro de plazo.

En fin de compte, L'appel est rejeté et le jugement de la Cour provinciale de condamner le défendeur en dommages-intérêts dans le produits contractuels transport routier est confirmé, ne pas apprécier le délai de prescription.

Consultez votre cas maintenant

Laisser un commentaire

Langue


Defini comme langue par défaut
 Modifier la traduction


Abonnez-vous pour recevoir un fichier PDF livre


Juste pour vous inscrire recevoir par e-mail le lien pour télécharger le livre "Comment changer d'avocat" sous forme numérique.
Inscrivez-vous ici

Sígueme en Twitter



M'abonner

* Ce champs est obligatoire