Points controversés dans les réclamations pour défauts de construction

défauts de construction

Les deux délais, comme l'existence de la chose jugée, le principe de congruence, l'IPC d'indemnisation et la TVA sont des questions controversées dans les réclamations pour défauts de construction

 Consultez votre cas maintenant

 

 

Dans cette entrée, nous passons en revue certaines de ces questions controversées à la lumière du jugement du Section 2 de la Cour provinciale de Burgos, de 13 Mars 2020, avec aucune résolution 124/2020. Il contenait les déclarations suivantes:

  • Il a condamné D. Federico et CÉSAR MORCILLO, S.L., de payer au demandeur le montant de 124.021,68 € (más el IVA correspondiente), à laquelle l'intérêt juridique de l'argent augmenté de deux points à compter de la date de la présente résolution sera appliqué.
  • Il a condamné FERROVIAL AGROMAN, S.Un. de payer à la SOCIEDAD COOPERATIVA DE VIVIENDAS QUINTA DE CARDEÑA et 198 plus, 1.995.287,06€ (más el IVA correspondiente), à laquelle l'intérêt juridique de l'argent augmenté de deux points à compter de la date de la présente résolution sera appliqué, pour les défauts constructifs qui lui ont été imputés en premier lieu.
  • Il a condamné FERROVIAL AGROMAN, S.A., s'avérer 14.456,70 € (plus TVA) en raison de l'incapacité des garages et des défauts d'exécution pour chacune des maisons, aussi bien que 3000 € à chaque propriétaire à titre de réparation du préjudice moral, plus l'intérêt légal de l'argent augmenté de deux points à compter de la date de la présente résolution.
  • Il n'a pas expressément condamné Dña. Otila et D. Victor Manuel.

Rappel des faits

Par CÉSAR MORCILLO, S.L. et FERROVIAL AGROMAN, S.L., une série de maisons a été construite, appelé «Promotion Quinta de Cardeña». De ladite construction, une série de défauts de construction.

Primera Instancia

LA SOCIÉTÉ COOPÉRATIVE DE LOGEMENT QUINTA DE CARDEÑA, anciennement appelé CINQUIÈME PROMOTION DE CARDEÑA DE LA SOCIÉTÉ COOPÉRATIVE DE MAISON LIMITÉE, a intenté une action en réclamation du montant pour défauts de construction et défauts, contre FERROVIAL AGROMAN, S.L., CESAR MORCILLO, S.L., D. Federico, D. Víctor Manuel y Dña. Otilia.

Le Tribunal de première instance n ° 2 de Burgos a condamné le 8 Janvier 2019, estimando parcialmente la demanda.

  • Il a condamné D. Federico et CESAR MORCILLO, S.L., de payer au demandeur le montant de 214.969,26 € (más el IVA correspondiente), auquel l'intérêt juridique de l'argent a augmenté de deux points à compter de la date de la résolution s'appliquerait.
  • Condamné FERROVIAL AGROMÁN, S.A., payer le demandeur:
    • en raison de défauts de construction, la quantité d' 2.031.704,52 € (más el IVA correspondiente), à laquelle l'intérêt juridique de l'argent augmenté de deux points à compter de la date de ladite résolution s'appliquerait;
    • et en raison de l'incapacité des garages et des défauts d'exécution affectant les matériaux et le compactage du terrain de deux des maisons, la quantité d' 14.456,70 € (plus TVA) pour chacun d'eux; et la somme de 3.000 € en réparation du préjudice moral causé à chaque propriétaire. Dans les deux cas,, plus l'intérêt légal de l'argent augmenté de deux points à compter de la date de la présente résolution.
  • Il n'a pas condamné Dña. Otilia et D. Victor Manuel.

Cour provinciale

Trois appels ont été déposés:

  • par D. Federico et CÉSAR MORCILLO, S.L.
  • Par FERROVIAL AGROMAN, S.Un.
  • Par QUINTA DE CARDEÑA HOUSING COOPERATIVE SOCIETY et 198 plus.

Dans l'appel de D. Federico et CÉSAR MORCILLO, S.L. l'existence de la chose jugée et violation du principe de cohérence.

Cosa juzgada

En ce qui concerne la chose jugée, se desestimó dicha alegación porque la causa de pedir en los otros procesos alegados era distinta y la Cooperativa no conocía el defecto ahora reclamado.

Violation du principe de congruence

La raison pour violation du principe de cohérence les ayant condamnés pour des pathologies ou des défauts dont ils n'avaient pas été réclamés. Le demandeur avait reconnu dans son mémoire d'appel, très petite incongruité dans la phrase de première instance.

L'intervention provoquée

Concernant l'attrait de FERROVIAL AGROMAN, S.A., il a été demandé que la déclaration de la peine de première instance dans laquelle il les exonérait de leur responsabilité soit révoquée. Ferrovial a demandé d'exclure la mention qui indiquait « ni declaración formal de responsabilidad« .

Pour le Conseil, cuando se acuerda la intervention d'un tiers en vertu de l'article 14 LEC, n'acquiert la qualité de l'accusé que si l'acteur décide d'engager des poursuites contre lui (STS 26 Septembre 2012).  Dans ce cas,, los arquitectos técnicos fueron llamados al proceso pero no se formuló por la parte actora pretensión de condena frente a ellos. Al no ejercitarse acción frente a ellos, ni de réclamer pour sa part la prescription de l'action, ça ne peut pas être analysé: Le jugement de première instance n'aurait pas dû être prononcé à cet égard et le motif allégué par Ferrovial est confirmé.. La décision à cet égard a été supprimée de la décision.

Importes no empleados en la reparación e IPC

La demande de réduction du montant de l'indemnisation a également été accueillie.: Le demandeur, J'avais chargé 678.367 euros entre novembre 2007 et Janvier 2010 en exécution de garanties par Ferrovial. Et ces montants, au lieu d'aller réparer des défauts, ils ont été investis dans des actifs financiers. La chambre comprend qu'il n'est pas possible de mettre à jour les montants de l'indemnisation avec l'IPC car un enrichissement injuste de la part du plaignant aurait lieu et que l'intérêt légal de ceux-ci 678.367 euros collectés sur les garanties et qui n'ont pas été utilisés pour effectuer les réparations mais plutôt en actifs financiers.

TVA sur l'indemnisation

La Chambre a précisé que l'indemnisation, être complet, comprend les frais généraux, tels que le profit industriel et la TVA. Et si au fil du temps il y a une variation dans les types, debe aplicarse el porcentaje a la fecha de fijación de la indemnización en la sentencia de la primera instancia.

Dernier, de l'appel formé par la SOCIEDAD COOPERATIVA DE VIVIENDAS QUINTA DE CARDEÑA et 198 plus, la section a examiné la requête en condamnation de FERROVIAL AGROMAN, S.Un. de payer à la Coopérative les réparations effectuées et payées par la Promotion pour défauts de travail, à 97.538,27 €.

Conclusion

Les personnes impliquées dans un ouvrage sont responsables de la naissance des dommages et défauts de sa construction, en los plazos reglados, étant dies a quo la date de réception de l'œuvre ou sa correction. Le terme sera 10 ans en cas de dommages causés par des défauts de construction du bâtiment et affectant directement sa stabilité structurelle;  3 años si los daños o defectos afectan a las condiciones de habitabilidad o de 1 année, si les défauts se réfèrent à la finition des travaux. De nombreuses questions se posent dans ce type de procédure, donc les conseils d’un avocat de défauts de construction.

 Consultez votre cas maintenant

 

Laisser un commentaire

Langue


Defini comme langue par défaut
 Modifier la traduction


Abonnez-vous pour recevoir un fichier PDF livre


Juste pour vous inscrire recevoir par e-mail le lien pour télécharger le livre "Comment changer d'avocat" sous forme numérique.
Inscrivez-vous ici

Sígueme en Twitter



M'abonner

* Ce champs est obligatoire