Les informations en crédit à la consommation

credito al consumo

Quelle est l'information à donner à un consommateur lorsque vous embauchez un prêt?

La Cour de justice européenne Il a identifié certaines questions les informations à fournir à un client (consommateur) quand il conclut un prêt, et les effets de leur omission, dans son arrêt du 9 Novembre 2016 (Affaire C-42/15).

Résout décision préjudicielle présentée par un tribunal de la Slovaquie, sur l'examen de la Directive 2008/48 sur les contrats de crédit à la consommation.

En junio de 2011 financière "Home Credit Slovaquie" a tenu une contrato de préstamo un montant de 700 Mme euros. Biroova, en utilisant un formulaire standard contenant quelques boîtes où leurs conditions ont été remplies (inter, les données personnelles de l'emprunteur, y compris le revenu et le type de travail, les données de crédit, fourniture de fonds, Montant total du crédit, montant total dû, versements mensuels, nombre de versements et dates d'échéance, type de débiteur, totale terme de remboursement de crédit -36 mois- et le taux de pourcentage annuel qui était entre 35% et 37.7%).

Aussi, le contrat stipulait qu'un document intitulé «Conditions des contrats de crédit de la société Home Credit Slovaquie A.ş trésorerie -Créditos" (le Conditions générales) Il fait partie intégrante du contrat. Ces conditions générales du contrat ne sont pas signés par les parties.

Après avoir payé deux versements, la prestataria dejó de pagar el crédito y Home Credit Slovakia solicitó el reembolso anticipado de la totalidad y requirió a la Sra. paiement Bíróová du principal, des intérêts moratoires et des pénalités prévues dans le prêt. Ayant échoué à obtenir le paiement, Financial a intenté un procès pour recueillir crédit.

La juridiction de renvoi soulève des questions sur le validité d'une convention de crédit dans lesquelles les parties ne signent pas les conditions générales.

Dans cette situation,, La Cour européenne de justice a rendu les conclusions suivantes:

1.- La convention de crédit ne doit pas nécessairement être accordée dans un seul document, si bien toutes les informations prévues à l'article 10, paragraphe 2, de cette directive doit être spécifié sur papier ou sur un autre support durable; pas obstacle à un État membre prévoit dans sa législation nationale, d'un côté, le contrat de crédit relève du champ d'application de la directive 2008/48 et mettre sur le papier doit être signé par les parties, et, por otro, cette exigence de signature applicable à l'égard de toutes les données des contrats visés à l'article 10, paragraphe 2, Directive.

2.- Il ne faut pas que l'accord de crédit indique la maturité de chaque paiement que le consommateur doit faire référence à un date précise, à condition que les conditions du contrat permettent au consommateur de déterminer facilement avec certitude et les dates de ces paiements.

3.- La convention de crédit avec une durée fixe, qui prévoit le remboursement du capital au moyen de paiements consécutifs, pas nécessairement devrait préciser, sous la forme d'un tableau d'amortissement, quelle partie de chaque paiement sera affecté au remboursement du capital.

4.- Il est exact qu'un État membre prévoit dans sa législation nationale, dans le cas où un accord de crédit ne précise pas toutes les informations requises à l'article 10, paragraphe 2, de ladite directive, le contrat sera exonéré d'intérêts et frais, toujours préoccupé par l'absence de données qui peuvent porter atteinte à la possibilité que le consommateur apprécie la portée de son engagement.

Consultez votre cas maintenant

 

Laisser un commentaire

Langue


Defini comme langue par défaut
 Modifier la traduction


Abonnez-vous pour recevoir un fichier PDF livre


Juste pour vous inscrire recevoir par e-mail le lien pour télécharger le livre "Comment changer d'avocat" sous forme numérique.
Inscrivez-vous ici

Sígueme en Twitter



M'abonner

* Ce champs est obligatoire