Sur la restitution dérivée de la nullité des contrats avec obligations réciproques

nulidad arrendamiento financiero

Quelle est la portée de la restitution des prestations lorsque la nullité d'un contrat avec obligations réciproques est déclarée?

  Consultez votre cas gratuitement maintenant

Lorsqu'un contrat avec des avantages réciproques est déclaré nul, les parties doivent rendre ce qui a été livré: Comme prévu à l'article 1303 C.Civil:

Déclaré la nullité d'une obligation, les parties contractantes doivent rendre réciproquement les choses qui auraient fait l'objet du contrat, avec ses fruits, et le prix avec intérêt, sauf comme prévu dans les articles suivants.

Le problème se pose lorsqu'une partie de ces avantages ne peut être rétablie. Le Code civil prévoit de telles situations dans les articles 1307 et 1308:

Article 1307

A condition que la personne obligée par la déclaration de nullité de restituer la chose ne puisse pas la restituer car elle a été perdue, remet les fruits reçus et la valeur qu'elle avait lorsque la chose a été perdu, avec intérêt de la même date.

Article 1308

Tant que l'une des parties contractantes ne fait pas la restitution de ce qui en vertu de la déclaration de nullité elle est tenue, L'autre ne peut pas être contraint de faire sa part.

Cependant, de telles situations soulèvent fréquemment des situations litigieuses.

Dans cet article, nous commentons brièvement la résolution de l'un de ces conflits par le Chambre civile de la Cour suprême dans l'arrêt du 11 Juin 2020, avec aucune résolution 288/2020. Rejeté l'appel interjeté par BBVA. Il a estimé que l'indemnité établie par la Cour provinciale était adéquate et raisonnable. Le locataire devait restituer la propriété, tandis que le bailleur la charge financière, puisque la part de la part correspondant au capital était équivalente à la valeur économique de la disponibilité du bien immobilier, se comprendre lui-même compensé.

Rappel des faits

Entre les services de marketing promotionnel AMG, S.L. (ci-après, AMG) et BBVA, trois contrats ont été signés. La 15 Juin 2007, a signé un crédit-bail sur une propriété (un entrepôt industriel), qui comprenait une clause contenant un dérivé implicite pour le calcul des intérêts. La 29 Janvier et 27 Avril 2009, signé deux contrats de swap.

AMG a déposé une demande de procès ordinaire, demander la nullité du contrat de crédit-bail, ou la clause pour erreur, défaut de consentement et nullité des deux contrats de swap financier, également pour erreur, défaut de consentement, en raison des informations insuffisantes reçues sur les produits sous contrat.

Primera Instancia

Le Tribunal de première instance n ° 2 de Dos Hermanas a prononcé une sentence 23 Septembre 2014. Demande partiellement estimée. A déclaré la nullité des contrats de swap financier en raison d'une erreur dans le consentement, mais pas le crédit-bail de l'entrepôt industriel. Condamné à rembourser réciproquement tout ce qui a été reçu par les deux parties en raison des deux contrats déclarés nuls avec leurs intérêts.

Elle a estimé que le contrat de crédit-bail n'était pas nul car il ne s'agissait pas d'un produit financier complexe et que la clause déterminant les intérêts était claire pour un entrepreneur expérimenté en matière de contrats commerciaux, comme ce fut le cas avec AMG.

Cour provinciale

AMG a fait appel.

La 6e section du tribunal provincial de Séville a rendu une décision sur 20 Octobre 2016, estimer l'appel.

A déclaré la nullité du contrat de crédit-bail du bâtiment industriel, avec le retour et le remboursement réciproque de ce qui a été reçu. Il a estimé qu'il y avait une erreur substantielle concernant les risques découlant du règlement anticipé du contrat, viciant la même nullité.

D'accord «Le retour et le remboursement que le bailleur doit effectuer en faveur du locataire sont renvoyés à la partie financière des paiements périodiques de loyer (…), sans affecter le loyer lui-même convenu ni le recouvrement des coûts ".

Cour suprême

BBVA a fait appel.

Seule la quatrième raison a été admise, qui a exprimé qu'il existait "Violation des arts. 1307 et 1308 CC, en lien avec les arts. 1303 et 1547 CC, ainsi que la jurisprudence sur les effets réparateurs découlant de la nullité des contrats avec obligations réciproques de poursuite de l'exécution. Improcedencia de la condena a devolver la « parte financiera » de la cuota como consecuencia de la nulidad del leasing”.

La chambre civile de la Cour suprême a rejeté l'appel.

Quant à concept de "arrendamiento Financiero, crédit-bail", le Disposition supplémentaire 3 de la loi 10/2014, de 26 Juin, ordination, surveillance et solvabilité des établissements de crédit, reflète cette «Sont considérés comme des opérations de crédit-bail, les contrats qui ont pour objet exclusif la cession de l’utilisation de biens meubles ou immeubles., acquis à cet effet selon les spécifications du futur utilisateur, en échange d'une contrepartie consistant en le paiement périodique d'acomptes. Les marchandises soumises au transfert doivent être affectées par l'utilisateur uniquement à leurs exploitations agricoles, pêche, industriel, commercial, fabriqué à la main, services ou professionnels. Le contrat de location-financement comprendra nécessairement une option d'achat, à sa fin, en faveur de l'utilisateur ".

Pour sa part, la paragraphe 3 Article 106 Agir 27/1994, de l'impôt sur les sociétés, Etats «Les tranches de crédit-bail doivent apparaître exprimées dans les contrats respectifs, en différenciant la part qui correspond à la récupération du coût du bien par l'entité de crédit-bail, à l'exclusion de la valeur de l'option d'achat et de la charge financière qu'elle requiert, todo ello sin perjuicio de la aplicación del gravamen indirecto que corresponda ».

La Chambre a conclu que, dans le cas de ce type de contrat, si la déclaration de nullité de celui-ci a été faite après que le contrat a été en vigueur pendant plusieurs années, dans la restitution des avantages, il ne pouvait être ignoré que le locataire avait la propriété pendant cette période, ne pas pouvoir annuler, mais pour compenser.

Il a conclu que, comme al art. 1303 CCivil devrait réciproquement restaurer les bénéfices reçus, con sus frutos e intereses y, en cas d'impossibilité de restituer la chose ou l'objet contracté. Il a évoqué le art. 1307 CCivil, les fruits perçus et la valeur que la chose avait lorsqu'elle a été perdue doivent être restaurés, avec intérêt à partir de cette date.

En fin de compte, faire céder le bien immobilier par AMG pendant plusieurs années, et cela ne pouvait pas être annulé avec la déclaration de nullité du contrat, il fallait compenser, comme établi dans l'art. 1303 CCivil.

"(...) la réglementation dite violée n'est pas contredite (arts. 1307 et 1308 CCivil). (...) en ce qui concerne la art. 1307 CCivil, car la restitution des prestations est possible, spécifiquement l'objet immobilier du bail, nonobstant le fait que la nécessité de compenser la disponibilité du bien pendant la période où il a été en possession du preneur financier doit être prise en compte, avec les honoraires payés sauf la partie correspondant à la charge financière, qui limite l'obligation de retour du bailleur à cette charge financière.

Et (...) en ce qui concerne la art. 1308 CCivil, parce que (...) présuppose le manquement par l'une des parties à l'obligation de restitution, qui n'a aucun rapport avec ce moment de la poursuite et affecte correctement l'exécution de la restitution des prestations convenue. "

Conclusion

Lorsqu'un contrat de crédit-bail immobilier est déclaré nul, le locataire financier doit restituer la propriété; et le bailleur financier, au lieu de restaurer tous les frais reçus, il vous suffit de rendre le fardeau financier, puisque le reste équivaut à la valeur économique de la disponibilité du bien, et est censé être rémunéré. Es posible pues, la restitución de prestaciones según el art. 1307 CCivil, en concreto del bien inmueble objeto de leasing, aunque ha de tenerse en cuenta la necesidad de compensar la disponibilidad del bien durante el tiempo que ha estado en vigor el contrato.

  Consultez votre cas gratuitement maintenant

Laisser un commentaire

Langue


Defini comme langue par défaut
 Modifier la traduction


Abonnez-vous pour recevoir un fichier PDF livre


Juste pour vous inscrire recevoir par e-mail le lien pour télécharger le livre "Comment changer d'avocat" sous forme numérique.
Inscrivez-vous ici

Sígueme en Twitter



M'abonner

* Ce champs est obligatoire