L'assurance-vie et le complément disculpation prime

seguro exoneracion pago

 

¿A partir de qué momento el seguro complementario de exoneración de pago de primas produce sus efectos?

 Consultez votre cas maintenant

Compensation pour Supplément d'assurance exonération de paiement des primes Il doit être fait à partir du moment de l'incident et pas de production depuis la déclaration d'une telle situation par l'INSS.

La Cour provinciale de Pontevedra, l'article 1, dans l'affaire 3 septiembre de 2019 et n 465/2019 Il résolut en faveur du preneur d'assurance dans un cas sur un Supplément d'assurance exonération de paiement des primes. Le tomadora a conclu un seguro de vida et Supplément d'assurance exonération de paiement des primes. Incident a eu lieu régulièrement dans la déclaration d'invalidité de la même. L'ensemble de l'assureur en cas de déclenchement du temps l'équipe d'évaluation des personnes handicapées a émis un avis. Mais la Cour a conclu que le moment à partir duquel devrait déployer ses effets assurance complémentaire était en perte de production (spécifiquement, la détection d'une maladie) et non quand un rapport a été publié par l'Administration.

Rappel des faits

La 7 Mai 2004, Mlle.. Cándida signé avec la société MAPFRE VIDA S.A., une politique de seguro de vida une Supplément d'assurance exonération de paiement des primes d'invalidité absolue et permanente.

La date d'effet de la politique a commencé 15 mai 2004 et se terminant le 15 mai 2019.

Le capital garanti est 21.421,45 d'euros.

La principale assurance-vie garantie reçoivent des prestations pour les deux cas de survie et de la mort.

Pour sa part, avec exemption de paiement des primes d'assurance complémentaire pour invalidité totale permanente, le preneur d'assurance serait exempté du paiement des primes à la fois l'assurance-vie et l'assurance complémentaire lui-même.

en Janvier 2010 Mlle.. Candida a été diagnostiqué avec le cancer du sein.

Como consecuencia, la 28 Janvier 2010 Il a été libéré avec un diagnostic de « tumeur maligne sein chez la femme ».

La 12 Novembre 2010 par la résolution de l'INSS a été déclaré dans la situation invalidité permanente le degré de absolu pour tous les travaux.

Plus tard, la 1 Octobre 2013 il a dit Mme. Cándida no afecta de ningún grado de invalidité permanente por mejoría.

Mlle.. Cándida a déposé plainte administrative a été estimé par la résolution 12 décembre 2013. Il a été reconnu dans une situation d'incapacité permanente totale pour la profession habituelle en raison de maladies courantes.

Cette décision a fait appel à la compétence sociale.

La 26 Janvier 2015, INSS il a reconnu, récemment, Dña. Cándida no incursa en ningún grado de invalidité permanente. Les conséquences objectives appréciées ont révélé une perte de valeur pratiquement nulle avec la possibilité d'activités de travail.

La 28 Avril 2015 la Cour du travail n ° 1 Pontevedra résolu que Mme. Candida était encore dans la situation invalidité permanente absolue pour toute profession ou de maladie commune.

L'INSS a interjeté appel du jugement antérieur.

Finalement, la 14 Juin 2016 la Chambre sociale de la Haute Cour de Galice a confirmé le jugement.

La 3 Mai 2016, Mlle.. Candide a demandé à la compagnie d'assurance indemnisent. Compte tenu du refus, Elle a déposé une plainte.

Primera Instancia

La 12 Décembre 2018 el Juzgado de Primera Instancia nº 1 Lalin a rendu l'arrêt estimé que le procès contre MAPFRE VIDA SA. condamnant le demandeur à rembourser les primes payées depuis Janvier 2010 la politique d'assurance-vie et dispense des frais d'assurance complémentaire. Tous avec le paiement de l'intérêt légal et par défaut de l'art. 20 Droit des contrats d'assurance (LCS).

L'instance Juzgadora a fondé sa décision sur la déclaration d'invalidité permanente totale dérivée de cancer du sein et dépressive conséquence directe de la maladie.

Donc, de Janvier 2010 (moment du diagnostic) avait lieu en raison de l'exonération du paiement des primes, correspondant, donc, le retour de leurs montants.

Le fait que Mme. Cándida pas communiquer sa déclaration d'invalidité, pour une exemption de paiement par l'assureur, apte à comprendre par l'ignorance avait sur les clauses d'assurance.

Cour provinciale

Dans le jugement de première instance, le défendeur assureur fait appel, affirmant que, sous l'arrêt de la Cour du travail de Pontevedra, était sévère dépression réactionnelle qui a conduit à la déclaration de l'échec du demandeur. Ladite dépression n'a pas été diagnostiqué jusqu'à ce que le rapport de l'unité de santé mentale 18 Octobre 2013. Et ce fut de l'avis de l'équipe d'évaluation des personnes handicapées (EVI) de 17 Décembre 2014 lors de son apparition diagnostiqué avec un trouble d'adaptation mixte.

L'appelant a ajouté que, "dans le cas où l'éventualité que l'invalidité est dérivée par la maladie commune (aucun accident), la règle, l'absence d'accord, Il va se prononcer sur les prestations obligatoires de sécurité sociale qui définit l'événement déclencheur à la date de l'avis du EVI, salvo cuando las secuelas aparezcan consolidadas con carácter invalidante en una fecha anterior”. No constaba probado que la depresión de hubiera producido simultáneamente al diagnóstico del cáncer. La propia Juzgadora de instancia reconocía que fue la depresión reactiva grave la que condujo a la declaración de incapacidad absoluta de la actora. Ainsi,, la sentencia debía ser corregida en el sentido de que, el hecho causante (declaración de incapacidad permanente absoluta) debía entenderse producido desde la fecha del dictamen del EVI (17-12-2014). La exoneración del pago de las primas procedería desde el 17-12-2014 le, en el peor de los casos desde la fecha de la resolución del INSS que concedió a la actora la incapacidad permanente absoluta (12-11-2010). La asegurada que la actora tenía pleno conocimiento del clausulado del seguro. No comunicó su situación hasta el mes de octubre de 2015, manteniéndose vigente, por tal conducta, la cobertura de fallecimiento que obligaba al pago de las primas.

La 3 Septembre 2019, L'article 1 de la Cour provinciale de Pontevedra a rendu son arrêt n ° 465/2019 desestimando el seguro de Mapfre.

La cuestión controvertida era el momento de operatividad de la cobertura del seguro complementario.

Al respecto consideró acertada la decisión de la Juez “a quo” de situar el siniestro en el momento de diagnóstico de la enfermedad de carcinoma de mama. Y ello porque este diagnóstico fue determinante para el subsiguiente reconocimiento por el INSS de una situación de degré d'incapacité permanente absolue pour tous les travaux. Dicha situación de incapacidad se mantuvo en las resoluciones judiciales del orden jurisdiccional social de los años 2015 et 2016.

La sentencia del Juzgado de los Social de Pontevedra ya determinó que, a las secuelas propias de la enfermedad, se debía añadir un cuadro de depresión grave. Al punto de considerarse esa patología depresiva como un factor reafirmante y coadyuvante de la situación de incapacidad.

Se debía considerar la depresión reactiva emergente desde el primer momento del conocimiento por la paciente de su enfermedad de base (carcinoma de mama).

La testigo Dña. Andrea, amiga de la actora, señaló que esta tuvo depresión desde “el minuto cero”. Il a ajouté que, a partir del diagnostico, la actora nunca estuvo en condiciones de trabajar; el tratamiento le afectó al corazón, no podía caminar ni respirar.

Fueron aportados informes de la Unidad de Saludo Mental del SERGAS correspondientes a los años 2010, 2011, 2012 et 2013 que corroboraban la necesidad de terapia desde el diagnóstico por la actora.

Donc, la Audiencia consideró oportuno situar en el mes de enero 2010 la fecha de acaecimiento del riesgo objeto de cobertura por el seguro complementario de exoneración de pagos de primas de seguros. Esto conllevaba la procedencia de la condena de la aseguradora demandada a la restitución del importe de las primas satisfechas por la actora desde el mes de enero de 2010.

La devolución de las primas abonadas debía ser por su importe total,   pues se garantizaba la exoneración del pago de las primas de los seguros, sin excepción de importe alguno.

Conclusion

El momento a partir del cual opera el seguro complementario de exoneración de primas es el de producción del siniestro, pues éste es el que va a desencadenar la declaración de la situación asegurada (incapacidad o fallecimiento).

Consultez votre cas maintenant

Laisser un commentaire

Langue


Defini comme langue par défaut
 Modifier la traduction


Abonnez-vous pour recevoir un fichier PDF livre


Juste pour vous inscrire recevoir par e-mail le lien pour télécharger le livre "Comment changer d'avocat" sous forme numérique.
Inscrivez-vous ici

Sígueme en Twitter



M'abonner

* Ce champs est obligatoire