Sobre el riesgo de confusión

riesgo de confusion

Pour la Cour suprême, Le risque de confusion doit être appréciée en tenant compte des utilisateurs que la marque est adressée,,es,Dans le cadre d'un litige entre deux entreprises qui part d'éléments de mot,,es,la Cour suprême a jugé qu'il n'y avait pas un tel risque,,es,La décision a été adoptée dans l'arrêt de la première chambre du Tribunal Supremo Ollie #,,es,la société néerlandaise Canna B.V.,,es,était propriétaire d'une marque communautaire demandée pour la,,es,de distinguer les produits chimiques du marché pour l'industrie,,es,science,,es,photographie,,es,agriculture et forestier,,es,La marque se compose du mot « Canna » accompagné au bas de « La solution pour la croissance et la floraison »,,es,Canna B.V,,en.

Consultez votre cas maintenant

En el marco de una controversia entre dos empresas que compartían elemento denominativo, el Tribunal Supremo ha considerado que no existía tal riesgo.

La decisión ha sido adoptada en la Sentencia de la Sala Primera del Tribunal Supremo N.º 240/2017, dictada el 17 Avril 2017.

La sociedad holandesa Canna B.V. era titular de una marca comunitaria solicitada el 02/07/2002 para distinguir en el mercado productos químicos destinados a la industria, ciencia, fotografía, agricultura y silvicultora, notamment. La marca está compuesta por el vocablo “CANNA” acompañado en su parte inferior de la expresión “The solution for growth and bloom”. Et la broderie, Canna B.V. Il avait accordé la licence de cette marque à la société espagnole Fertilizantes Canna Espagne S.L.,,es,dans le même but,,es,l'entité espagnole Cannaboom S.L.,,es,Il a été formé sur,,es,et son objet social consistait à « faire,,es,transformation,,es,emballage,,es,commercialisation des engrais,,es,pesticides,,es,substratum,,es,ou des produits chimiques,,es,usage agricole pour le jardinage. « Ces produits sont commercialisés avec les » CANNABOOM ",,es,« CANNACREM »,,en,"BOOM FLORA" et "Revienta COGOLLOS",,es,Kitts-et-D,,es,Arcadio étaient porteurs de diverses marques nationales composées de ces mots dans un ordre différent et représentations,,es, con la misma finalidad.

Par ailleurs, la entidad española Cannaboom S.L. se constituyó el 17/12/2010, y su objeto social estaba formado por “la fabricación, transformación, envasado, comercialización de fertilizantes, plaguicidas, sustratos, productos químicos o no, de uso agrícola para jardinería.” Dichos productos los comercializa con el signo “CANNABOOM”, “CANNACREM”, “FLORA BOOM” y “REVIENTA COGOLLOS”. D. Cristóbal y D. Arcadio eran titulares de diversas marcas nacionales compuestas por esos vocablos en diferente orden y representaciones, et une marque communautaire constituée par le terme « BOOM CANNA » dans une explosion accompagnée au bas de « Revienta COGOLLOS »,,es,Canna Engrais et espagnol S.L.,,es,en tant que propriétaire et titulaire de la première marque communautaire à laquelle nous avons fait référence,,es,Ils ont déposé une plainte contre D,,es,Cristobal,,es,Arcadio y Cannaboom S.L,,en,considérant qu'il y avait un risque de confusion entre la marque communautaire et les signes utilisés par l'entité Cannaboom S.L.,,es,Le tribunal de commerce Ollie #,,es,Alicante Aucune peine prononcée,,es,dans lequel il a apprécié le risque de confusion,,es,Canna soulevée par B.V.,,es,et Canna espagnol S.L.,,es,Cette phrase a fait appel Cannaboom S.L.,,es,Arcadio,,en.

Canna B.V. y Canna Española Fertilizantes S.L., como titular y licenciataria de la marca comunitaria primera a la que nos hemos referido, formularon demanda contra D. Cristóbal, D. Arcadio y Cannaboom S.L. por considerar que existía riesgo de confusión entre su marca comunitaria y los signos utilizados por la entidad Cannaboom S.L.

El Juzgado de lo Mercantil N.º 01 de Alicante dictó sentencia n.º 72/2013, de 25/04/2013, en la que apreciaba el riesgo de confusión aducido por Canna B.V. y Canna Española S.L.

Esa sentencia fue recurrida en apelación por Cannaboom S.L., D. Cristóbal y D. Arcadio, et la Cour provinciale a décidé d'accorder son pourvoi et de rejeter la plainte déposée par Canna B.V.,,es,Canna Engrais et espagnol S.L.,,es,Le tribunal de première instance entendu que,,es,il n'y avait pas de risque de confusion parce qu'il y avait suffisamment de différences dans les éléments verbaux et graphiques et parce que le public qui marque la position dans un conflit présumé était composé de consommateurs qui étaient des spécialistes,,es,la botanique et de jardinage,,es,mieux en mesure de distinguer l'origine commerciale des produits,,es,Ils ont fait un pourvoi contre cet arrêt,,es. y Canna Española Fertilizantes S.L. El tribunal de segunda instancia entendió que no existía riesgo de confusión porque existían suficientes diferencias en los elementos denominativos y gráficos y porque el público al que se dirigían las marcas en pretendido conflicto estaba compuesto por consumidores especializados sobre botánica y jardinería, con mayor capacidad para diferenciar el origen empresarial de los productos.

Et la broderie, Canna B.V. y Canna Española Fertilizantes S.L. formularon recurso de casación contra esa sentencia, basant sur le jugement de deuxième instance a violé l'article 34.2.b de la loi sur les marques pour s'être opposé à la loi interprétée par rapport aux critères déterminant la probabilité de confusion,,es,la raison,,es,Les demandeurs et les appelants ont allégué que la Cour provinciale avait pas les critères établis par le droit national et communautaire pour le procès de confusion,,es,compris que, sans préjudice de l'évaluation globale,,es,il doit répondre à l'élément le plus distinctif des signes,,es,que l'utilisation d'une source de grande taille dans l'élément verbal de la marque en fait,,es,l'élément dominant,,es,l'interdépendance des facteurs,,es.

En el motivo, los demandantes y recurrentes en casación alegaban que la Audiencia Provincial había omitido los criterios establecidos por la jurisprudencia nacional y comunitaria para realizar el juicio de confusión. Spécifiquement, entendían que sin perjuicio de la valoración de conjunto, se ha de atender al elemento más distintivo de los signos; que el empleo de una fuente de gran tamaño en el elemento denominativo de la marca hace de éste, el elemento dominante; la interdependencia de los factores, car dans ce cas d'une identité d'accord produits augmente le risque de confusion,,es,que la Cour provinciale ne détermine pas entrer plus avant si la probabilité d'un risque de confusion d'association se produit,,es,le fait que la marque est perceptible augmente le risque de confusion,,es,et que les éléments de mot prédominent sur les graphiques quand ils ne sont pas particulièrement distinctif,,es,La résolution de l'appel,,es,la Cour suprême déclare que,,es,Le risque de confusion est que le public puisse croire que les produits ou services identifiés par les signes qui font face proviennent de la même entreprise ou des sociétés liées,,es,rappelle les grandes orientations jurisprudentielles porter des jugements confusion,,es; que la Audiencia Provincial no entra a determinar si además del riesgo de confusión se produce riesgo de asociación; que el hecho de que la marca sea notoria incrementa el riesgo de confusión; y que los elementos denominativos predominan sobre los gráficos cuando estos no son especialmente distintivos.

En la resolución del recurso, el Tribunal Supremo indica que el riesgo de confusión consiste en que el público pueda creer que los productos o servicios identificados con los signos que se confrontan proceden de la misma empresa o empresas vinculadas. Tras ello, recuerda las principales directrices jurisprudenciales para efectuar los juicios de confusión (SSSS 95/2014, de 11 Mars, 382/5016, de 19 Mai, et 151/2017, de 2 Mars:

– La détermination réelle du risque de confusion doit être prise en tenant compte de l'impression générale des signes dans le produit heddle consommateur moyen du produit,,es,phonétique et conceptuelle,,es,les éléments clés,,es,en tenant compte de tous les facteurs pertinents circonstances de l'affaire,,es,Dans l'évaluation globale de ces facteurs est de chercher un certain niveau de rémunération,,es,L'interdépendance entre les,,es,un faible degré de similitude entre les produits ou services peut être compensé par un degré de similitude entre les marques,,es,et inversement,,es,Aux fins de cette évaluation globale,,es, bien informé et raisonnablement attentif et avisé, en tenant compte du degré de similitude visuelle, fonética y conceptual y, en particulier, los elementos dominantes.

– Le risque de confusion doit être étudiée à l'échelle mondiale, teniendo en cuenta todos los factores del supuesto concreto que sean pertinentes. En la valoración global de tales factores ha de buscarse un cierto nivel de compensación, dada la interdependencia entre los mismos: si, un bajo grado de similitud entre los productos o los servicios designados puede ser compensado por un elevado grado de similitud entre las marcas, y a la inversa.

– A los efectos de esta apreciación global, on suppose que le consommateur moyen de la catégorie des produits concernés est un consommateur normalement informé et raisonnablement attentif et avisé,,es,il convient de noter que le consommateur moyen n'a que rarement l'occasion de comparer les marques,,es,et que le niveau d'attention du consommateur moyen peut varier en fonction de la catégorie de produits ou services,,es,une exigence vue d'ensemble,,es,singulièrement fondée que le consommateur moyen perçoit dans son ensemble,,es,sans arrêter d'analyser ses différents détails,,es,Il n'exclut pas l'étude analytique et comparative des éléments des signes respectifs afin d'évaluer la signification différente par rapport aux circonstances,,es,Après l'exégèse précédente,,es. Cependant, debe tenerse en cuenta que el consumidor medio rara vez tiene la posibilidad de comparar directamente las marcas, y que el nivel de atención del consumidor medio puede variar en función de la categoría de productos o servicios contemplada.

– La exigencia una visión de conjunto, fundada singularmente en que el consumidor medio las percibe como un todo, sin detenerse a examinar sus diferentes detalles, (…) no excluye el estudio analítico y comparativo de los elementos integrantes de los respectivos signos en orden a evaluar la distinta importancia en relación con las circunstancias del caso.

Tras la anterior exégesis, la Cour suprême estime que la Cour provinciale a respecté les critères et,,es,a rejeté l'appel et a confirmé le jugement en appel qui, à son tour rejeté la demande,,es,Canna déposée par B.V.,,es,marques de omunitarias,,es, donc, desestima el recurso de casación y confirma la sentencia de segunda instancia que a su vez desestimaba la demanda interpuesta por Canna B.V. y Canna Española Fertilizantes S.L.

Consultez votre cas maintenant

Laisser un commentaire

Langue


Defini comme langue par défaut
 Modifier la traduction


Abonnez-vous pour recevoir un fichier PDF livre


Juste pour vous inscrire recevoir par e-mail le lien pour télécharger le livre "Comment changer d'avocat" sous forme numérique.
Inscrivez-vous ici

Sígueme en Twitter



M'abonner

* Ce champs est obligatoire