Santander Securities: confirmada nulidad en Mallorca

valeurs de santander

La Audiencia Provincial de Mallorca confirma la nulidad de una suscripción de Valores Santander.

Hace algunos días comentamos la sentencia de 09 Novembre 2016, émis par la Cour provinciale de La Corogne, que anulaba un contrato de suscripción de “Santander Securities” por error en el consentimiento del cliente que lo celebró.

Eh bien, Récemment il y a eu une décision similaire, dans lequel l'abonnement a été annulé ces obligations "Valores Santander" à viciées le consentement du client par erreur excusable, dérivée du manque d'information de la banque.

A cette occasion,, ha sido la sentencia de la Audiencia Provincial de Mallorca nº 368/2016, de 19/12/2016, dont le commentaire ci-dessous, nous vous apportons. Les faits étaient les suivants:

Au 01/10/2007, D. Luis Alberto, qui no tenía conocimientos financieros, celebró con Banco Santander SA un contrato de “Santander Securities” por importe de 60.000 €, producto que obligatoriamente se canjearía por acciones en octubre de 2012. Llegado el momento del canje de los bonos por acciones, que le prix de l'action était en baisse sur le moment de la conclusion du contrat et, cependant, l'échange d'actions est effectuée en fonction du prix du même au moment de la souscription des obligations, il est apparu que le D. Luis Alberto avait perdu la plupart des 60.000 € investis.

Pour ces faits, dans l'année 2015 D. Luis Alberto formuló demanda contra Banco Santander SA solicitando la nulidad del contrato de suscripción de “Valores Santander” con fundamento en la existencia de vicio en su consentimiento por error y para que, en su virtud, Il est condamné à Banco Santander SA de rembourser le montant investi, 60.000 €, d'intérêt légal. Dicha demanda fue estimada por la sentencia de 11/03/2016, dictée par le Tribunal de première instance n ° 02 Palma de Mallorca.

Contre ce jugement, et la broderie, Banco Santander SA a déposé un recours en faisant valoir qu'il n'y avait pas de défaut dans le consentement de D. Luis Alberto parce, également été suffisamment informé sur le produit financier, Ce lui-même était simple et facile compréhension, de sorte que l'erreur, le cas échéant, Il doit être entendu comme non excusables.

La Cour provinciale, en la sentencia que venimos comentando, desestima dicho recurso de apelación y confirma la sentencia de primera instancia que anulaba el contrato de suscripción de “Valores Santander” al considerar que sí existió error excusable en el consentimiento de D. Luis Alberto. Se basa en las siguientes premisas:

Première, et STS devis 17/06/2016, la Audiencia Provincial recuerda que este tipo de “valores” o bonos se caracterizan por no ser un producto financiero de fácil comprensión, et en particulier les éléments suivants:

– Ils sont actifs de placement sont automatiquement converties en actions à une date donnée, et, donc, le titulaire de ces obligations ont aucune option, mais la sécurité, qui recevront des actions à la date de l'échange.

– L'art. 79 à 8 un) LMV considère nécessairement des obligations convertibles comme des produits complexes.

– Dans le cas des obligations convertibles nécessairement, le risque ne se pose pas du manque de liquidité, puisque à l'échéance, l'investisseur recevra une négociées sur un secondaire des parts de marché; mais cela dépend des actions reçues si une valeur équivalente au prix de l'action du capital investi ou non. [...] A savoir, el inversor debe ser informado de que las acciones que va a recibir no tienen por qué tener un valor necesariamente equivalente al precio al que compró los bonos, mais peut avoir une valeur de marché inférieure, dans ce cas, vous aurez perdu, et à la date de l'échange, tout ou partie de l'investissement.

Deuxième, et la nomination de l'arrêt de la Cour suprême, la Audiencia Provincial prosigue indicando que la empresa que presta servicios de inversión tiene el deber de informar a su cliente minorista con la suficiente antelación, faire en sorte qu'ils savaient ce qu'il a été embauché et quels sont les risques spécifiques associés à ce produit (STS 15/12/2014).
Ce devoir d'information, continue de rappeler à la Cour provinciale, con cita de la STS de 08/09/2014, Il est une conséquence de l'obligation générale d'agir en conformité avec les exigences de la bonne foi, de sorte que défaillance de l'entreprise d'investissement des obligations de déclaration par le client non professionnel, si pas empêché dans certains cas, de connaître la nature et les risques du produit, et n'a donc pas souffert erreur dans l'embauche, prend à présumer de l'absence de connaissances suffisantes sur le produit acheté et les risques associés viciant le consentement du client.

Entre autres, Banco Santander SA aurait dû informer, Le moins, ré. Luis Alberto que les extrémités suivantes:

– De que los bonos que se iban a convertir de forma necesaria llegado su vencimiento en acciones del « Banco Santander « ;

– De quoi la conversión no se iba a efectuar conforme el valor bursátil o de cotización de la referida acción a la fecha de vencimiento del producto, mais selon une valeur prédéterminée au moment de l'émission avec un bonus 16% au nom de la banque émettrice;

– De quoi, en raison de ce qui précède, le produit a acquis les naturalise spéculatives, risque de perte du capital investi, ce qui est arrivé si le prix du marché des actions « Banco Santander  » la date d'expiration du produit et la conversion nécessaire de la prime, Il était en dessous de la valeur de conversion prédéterminée à la date d'émission.

Cependant, Banco Santander SA pas suffisamment informé à D. Luis Alberto l'une quelconque desdites extrémités, comme, absence rejoint par D. Luis Alberto de conocimientos expertos en dicha materia y a la especial complejidad que revisten los bonos canjeables obligatoriamente por acciones, constituye suficiente motivo para entender que existió de error en el consentimiento D. Luis Alberto et, ainsi, la Cour provinciale a confirmé le jugement de première instance annulant la souscription des obligations "Valores Santander", avec remboursement en temps opportun par Banco Santander SA 60.000 € initialement investi plus intérêt légal.

Consultez votre cas maintenant

 

Laisser un commentaire

Langue


Defini comme langue par défaut
 Modifier la traduction


Abonnez-vous pour recevoir un fichier PDF livre


Juste pour vous inscrire recevoir par e-mail le lien pour télécharger le livre "Comment changer d'avocat" sous forme numérique.
Inscrivez-vous ici

Sígueme en Twitter



M'abonner

* Ce champs est obligatoire